AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le Design' d'Hiver est arrivé, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez ♥️
Bienvenue sur le Forum ♥️
N'oubliez pas de voter pour WP Wink
Un Nouvel Event est arrivé, n'hésitez pas à vous rendre dans la partie adéquate pour en savoir plus Smile
N'hésitez pas à aller lire le dernier numéro du Wolf Daily :3

Partagez | .
 

 La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Sam 5 Mai - 13:13

Kinhàn était allongé au sol, indifférent aux gouttes de pluies qui se déversaient sur la vallée du territoire des Wind. Le jeune mâle blond méditait. Sur sa récente promotion en temps que bêta de sa meute, entre autre. Le jeune loup était très fier de pouvoir aider son alpha, Morrigan. Mais il savait que son poste allait lui donner bien plus de responsabilités. Il allait devoir s’occuper de plein de choses au sein de la meute. Il aiderait Morrigan à prendre les meilleures décisions possible pour leur meute. Ils savaient que son amour pour les mots et sa diplomatie l’aideraient à régler certaines querelles dans le futur.

L’avenir… Encore une autre préoccupation de Kinhàn. Il faudrait d’ailleurs qu’il rencontre Sharka, l’Alpha des Fire. Peut-être en concluant une alliance avec eux, ils seraient de taille à rivaliser avec ce qui allait venir. Car Kinhàn n’avait pas oublié l’inconnu de l’autre jour. Il avait d’ailleurs parlé du mystérieux loup noir à Morrigan, et du fait qu’il se dirigeait vers les Shadow. Kinhàn avait peur. Pour sa meute, et l’avenir de cette dernière. Pour Morrigan, sa chère Alpha, qui arrivait à la tête des Wind à un moment très difficile.

Vis à vis du reste de la meute, le loup blond restait cependant enjoué, calme, et charmeur. Il s’amusait à flirter avec les jeunes femelles de la meute, histoire de détendre un peu les mœurs, et d’essayer, mine de rien, de trouver la partenaire idéale. Ce n’était pas un Don Juan, loin de là. Mais il aimait aimer, et redonner le sourire aux autres. Lui, comme les femelles qu’il fréquentaient, savaient que cela n’avait rien de très sérieux. D’ailleurs, cela n’allait pas plus loin que des promenades à deux, la chasse ensemble, ou les petits mots doux au clair de lune. Il faut également savoir que, dans les belles paroles qu’il disait, Kinhàn ne mentait jamais. Certes, il s’amusait ainsi, il flattait ces Dames, mais il restait sérieux, et ne se laissait jamais emporter.

Une fois, même, il dût repousser une jeune femelle en chaleur qui voulait aller bien plus loin que les simples chasses à deux. Kinhàn n’était pas prêt à s’engager, et avait réussit à repousser ses ardeurs. Non sans mal.

Ces petits jeux l’avaient, mine de rien, considérablement rapproché des autres louves. Il apprit beaucoup de choses, et connaissait tous les ragots de la meute. Morrigan connaissait ainsi les états d’humeur de chaques louves, ou presque.

Bref, en cette journée plutôt moche, Kinhàn se laissait laver par les larmes des nuages. Il était triste, et le ciel aussi. Quelque part, il savait que les Anciens le comprenaient. Soupirant, il se laissa bercer par le doux son de la pluie. Si bien qu’il n’entendit pas tout de suite qu’un loup venait d’arriver. Une louve, pour être plus précis. Intrigué, Kinhàn ouvrit les yeux.

Pris en compte pour le Concours

_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Age : 20
Localisation : In your Heart.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Chasseur
♦ Pouvoir ♦: Maitrise de la nature (Terre/Eau/Vent, ect) /!\ Très vulnérable au feu, et les éléments peuvent être vulnérables entre eux. Ex : La foudre n'a aucun effet contre la roche. Ect ect /!\
♦ Partenaire ♦: /??

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Sam 12 Mai - 15:56

En ce temps que peux de loups appréciaient, Amber avait décidé d'aller se promener. Amber adorait la pluie, elle ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi tous les autres loups détestaient ce temps. La pluie apportait l'eau, et l'eau apportait la vie, ce qui enchantait Amber. De plus, Amber adorait sentir les perles d'eau tomber sur sa fourrure, l'humidifiant par la même occasion. Elle aimait plus que tout lever son regard ambré vers les gouttes qui tombaient du ciel. Elle ne savait pas pourquoi, mais la simple vision de ces perles liquides, fendant les airs, créant une sorte de balais magnifique, la relaxait. Elle adorait également sentir le contact de l'eau sur son pelage, cela la calmait, l'apaisait. Sentir le doux contact des gouttes d'eau, qui glissent lentement sur toutes les parties de son anatomie, Amber adorait ça. Elle trottait doucement, à contemplant la beauté de la nature qui resplendissait grâce à toute cette eau. Elle baladait son regard de droite à gauche, s'arrêtant sur tous les détails du paysage. Une goutte d'eau glissant doucement sur une feuille d'un arbre, arrivant à son extrémité, tombant sur une autre, ainsi de suite. Les fleurs tremblant joliment à chaque contact avec l'une de ces milles gouttes bénies. Elle s'arrêta un instant, prenant le temps de contempler un par un chaque être vivant de ce tableau splendide. Elle porta son premier regard vers une petite mésange, elle était en boule, et avait du mal à se protéger de l'eau. Cet élément n'était pas dangereux, du moins pas mortel pour elle, mais elle semblait avoir froid, sans doute à cause de la brise légère qui berçait l'endroit. Amber s'approcha de l'arbre, et se plaça juste en dessous de la branche où la petite mésange se trouvait. Elle s'adressa à elle d'une voix douce et protectrice.

" Eh bien joli petit oiseaux, tu sembles avoir bien froid.. "
Le jeune oiseaux opina, Amber reprit.

" Si tu le souhaites, tu peux venir dans ma fourrure pour te réchauffer, je ne te ferais pas de mal. "

La jeune mésange lui expliqua en son langage qu'elle devait protéger son nid, Amber usa alors de son pouvoir pour lui venir en aide.

" Ne bouge pas ma jolie, reste sur ton nid, je ne vais pas vous faire de mal, juste vous donner de quoi vous protéger du froid.. "

Le regard d'Amber s'éclaira d'une douce lueur, son regard ambré s'éclaircit. La branche sur laquelle se trouvait le nid de la mésange trembla légèrement, et de nouvelles branches ne tardèrent pas à pousser sur l'arbre. Un épais feuillage protégeait désormais les mésanges de l'eau et du vent. Amber abaissa sa gueule, et entreprit de retirer délicatement un carré mousseux, se trouvant à la base de l'arbre. Elle le découpa soigneusement de ses crocs, et le posa à ses pattes.

" Lorsque le soleil sera revenu, tu n'auras qu'à attendre que le carré de mousse sèche, une fois cela fait, il sera une bonne protection contre le froid. Tu n'auras qu'à en entourer tes œufs, ainsi ils n'auront pas froid. " Déclara doucement Amber, le regard plein de gentillesse.

La mésange chantonna en guise de remerciement, Amber lui fit un signe de la tête, puis reprit sa route.
Elle arriva au bout de la forêt, et se trouvait désormais devant un des versants de l'une des deux montagnes formant la vallée. Des cris aigu alertèrent son attention, c'était un jeune faucon qui apprenait à voler. Amber contemplait la scène de son regard bienveillant, lorsque le jeune faucon fut déstabilisé par une brise, et se mit à tomber en piquée. Amber usa une nouvelle fois de son pouvoir, utilisant la même brise qui avait causé sa chute, elle la redirigea sous les ailes du jeune rapace. Celui-ci déploya ses ailes, et utilisa la brise pour se redresser. Un léger sourire étira les babines d'Amber, qui était heureuse de voir le jeune voler, fier, devant ses parents. Elle fit demi-tour et se renfonça dans la forêt.

Amber marcha pendant quelque minute, lorsqu'elle déboucha sur une petite clairière, entourée d'arbre. En son extrémité, à la limite de la forêt, se trouvait un loup doré, étendu calmement. Amber s'arrêta net, elle observait le loup. Elle l'avait déjà vu en compagnie de l'Alpha. Voyant que le loup ne l'avait pas remarquée, Amber se mit à examiner les lieux, contemplant la beauté de la clairière.

Pris en Compte pour le Concours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Dim 27 Mai - 20:00

Kinhàn entendit un jeune faucon pousser un cri de joie. Le loup blond tourna sa tête dans sa direction. Le jeune oiseau apprenait visiblement à voler, et la sensation de glisser sur les vents devait être grisante. Le Bêta les Wind sourit, attendrit. Il regarda attentivement l’oiseau s’essayer à différentes positions pour capter les courants. Bien qu’un peu gauche, le faucon se débrouillait plutôt bien.
Bon, il lui arrivait de décrocher, et de perdre de l’altitude, de manière incontrôlée. Mais le vent jouait aujourd’hui en sa faveur, et il se redressait très rapidement.

Sauf une fois, où il descendit si vite que Kinhàn crut qu’il allait s’écraser au sol. Sans exagérer, vraiment. Le petit avait dû prendre de l’assurance, et prit des risques. Il avait décroché, suite à une bourrasque mal négociée.
Mais alors que le jeune mâle avait signé l’arrêt de mort du pauvre oiseau, le vent tourna d’une manière si soudaine, que l’oiseau, et le loup furent soufflés. Sans mauvais jeu de mots. Kinhàn, ébahit, vit le faucon s’appuyer sur le nouveau courant, et remonta. Le loup se dit que ce petit avait vraiment beaucoup de chance…. Quoique, ce vent était tout, sauf habituel, surtout en cette saison.

Intrigué, Kinhàn resta à l’affût. Alors que le petit faucon retournait voler auprès de ses parents, en fanfaronnant, le loup se concentra sur la lisière de la forêt. Il avait vu juste, car bientôt, une louve sortit de l’ombre des immenses conifères.

C’était une louve des Wind. Kinhàn la connaissait de vue, il s’agissait d’Amber, une excellente chasseuse qui les avait grandement aidé durant le dur hiver passé. Elle avait beaucoup de mérite. Mais Kinhàn ne connaissait presque rien d’elle, si ce n’est son nom. Et deux trois petites infos, comme ça, glanées au passage.

Il se releva, et fixa la jeune louve dans les yeux.
- Hé bien, quelle agréable surprise que de te voir en ces lieux, jeune Amber. Quel bon vent t’amène ?

Implicitement, il faisait allusion à l’anecdote du faucon. Car cela ne faisait aucun doute, il s’agissait bien de l’œuvre d’Amber. Kinhàn savait vaguement qu’elle maîtrisait la nature, au sens large du terme. Un atout précieux, que le jeune louve exploitait à bon escient.

_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Age : 20
Localisation : In your Heart.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Chasseur
♦ Pouvoir ♦: Maitrise de la nature (Terre/Eau/Vent, ect) /!\ Très vulnérable au feu, et les éléments peuvent être vulnérables entre eux. Ex : La foudre n'a aucun effet contre la roche. Ect ect /!\
♦ Partenaire ♦: /??

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Dim 17 Juin - 2:10

- Hé bien, quelle agréable surprise que de te voir en ces lieux, jeune Amber. Quel bon vent t’amène ?

Le beau loup au pelage clair et aux yeux couleur améthyste s'adressait à Amber, celle ci redressa rapidement sa tête ainsi que ses oreilles, surprise. Elle fit tout d'abord un pas en arrière, avant de s'assoir. Pas question de fuir, c'était quelqu'un de sa meute, juste un loup de sa meute. Elle ne devait pas être si timide et renfermée, c'était ce que l'Alpha lui avait dit. Bien, et bien elle allait faire un effort. Elle répondit timidement, sa belle queue entourant ses pattes.

- Bonjour.. Amber sourit en comprenant l'allusion au jeune rapace. Eh bien, je me promenais, j'aime ce temps humide, la nature revit grâce à cette eau. Je, je ne faisais que passer par là. Et toi, que faisais tu, tu m'as l'air bien perturbé ?

Amber baissa d'un seul coup son joli museau. Elle se dit qu'elle avait peut être trop posé de questions. Le dessus de sa truffe rougit légèrement, sa timidité reprenait le dessus. Amber détestait ça. Pour ne pas se laisser déconcentrer par celle-ci, Amber commença à jouer avec les gouttes d'eau qui tombaient du ciel, tout en attendant la réponse de son interlocuteur. Elle s'amusait à contrôler le liquide présent dans les gouttelettes, et à le faire virevolter, de droite à gauche, de haut en bas. Elle trouva le temps qu'il mit à répondre éternellement long.

Calme toi, se disait elle, calme toi, ce n'est pas un Shadow, mais un Wind, il n'a aucune raison de t'attaquer, ni d'être méchant avec toi. Se criait-elle en son esprit, les yeux froncés au maximum. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle put observer une coccinelle sur le haut de sa truffe. Ses ailes étant mouillées, elle ne pouvait plus parvenir à voler. Amber fixa alors Kinhàn, et commença à marcher lentement vers un tronc d'arbre, lui montrant qu'elle ne s'en allait pas mais s'occuper juste du petit insecte en attendant sa réponse. Elle s'assit devant un arbre dont la branche touchait le sol humide, et déposa la petite coccinelle dessus. Une fois cela fait, elle indiqua d'un mouvement de museau, un petit trou présent dans l'écorce de l'arbre en question. La coccinelle vint s'y blottir pour attendre la fin de l'averse. Amber se rapprocha lentement de Kinhàn et s'allongea dans l'herbe tendre et fraiche, à environ 5 mètres de lui. Elle était au beau milieu de la clairière, les gouttes d'eaux tombant délicatement sur son pelage. Cela la rafraichissait, et elle se sentait comme une fleur : Revigorée par cette pluie bénite. Elle ferma les yeux pour apprécier la douceur de l'eau sur sa fourrure, et les rouvris lentement. Elle fixa son doux regard sur Kinhàn, attendant sa réponse. Tout en elle exprimait la douceur et la gentillesse, personne n'aurait pu avoir de doute sur son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Dim 17 Juin - 17:34

Kinhàn pencha la tête sur le côté. La louve en face de lui ne semblait pas très sûre. Il la savait d'une timidité maladive, et ne semblait pas très rassurée par la présence d'un jeune mâle.
- Bonjour...

Ah, déjà, sa voix, mal assurée, trahissait son malaise. Kinhàn se senti triste. Ainsi, il faisait peur aux jeunes ? Non, ce n'était décidément pas son genre. La louve sembla prendre son courage à deux pattes, et continua de parler.
- Eh bien, je me promenais, j'aime ce temps humide, la nature revit grâce à cette eau. Je, je ne faisais que passer par là. Et toi, que faisais tu, tu m'as l'air bien perturbé ?

Ah... Elle aimait l'eau, elle aussi. Kinhàn repensa à l'hiver passé. Qu'est-ce qu'ils avaient pu en voir, de l'eau ! Avec toute cette neige, ces rivières débordantes, ces pluies et orages incessants...

Sauf que voilà. L'eau exerçait sur le jeune loup au pelage doré une attraction qu'il ne pouvait expliquer. Il aimait l'eau, tout simplement. Combien de fois avait-il été jusqu'aux cours d'eau pour y nager, ou simplement y faire tremper ses pattes massives ? Ou pour pêcher ? Ou même se promener, le long du cours d'eau, tout simplement ? Même en hiver, où Kinhàn arrivait à augmenter considérablement sa température corporelle, pour nager dans l'eau glacée ?

Il semblait que le temps passât très vite, car quand Kinhàn sorti de ses pensées, Amber s'était éloignée pour déposer une coccinelle sur un tronc, à l'orée de la forêt.
Il se décida enfin à parler.
- L'eau est tellement mystérieuse... Si belle et dangereuse à la fois. Je ne peux pas résister à l'envie que me balader dehors lorsqu'il pleut.

Le loup blond rit doucement, avant de reprendre, plus triste.
- Ma tristesse est-elle si apparente que cela ? Oh, après tout, je n'ai rien fait pour la cacher. Je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il y ai un autre loup de la meute qui mette la truffe dehors aujourd'hui... C'est étonnant, d'ailleurs. Aimes-tu à ce point la pluie ?

Kinhàn surprit un regard doux de la part de la jeune louve. Elle s'efforçait de rester la plus guillerette possible.
-Oh, cesses-donc de faire cet air inoffensif et innocent, on dirait un louveteau surpris pendant une grosse bêtise !

_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Age : 20
Localisation : In your Heart.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Chasseur
♦ Pouvoir ♦: Maitrise de la nature (Terre/Eau/Vent, ect) /!\ Très vulnérable au feu, et les éléments peuvent être vulnérables entre eux. Ex : La foudre n'a aucun effet contre la roche. Ect ect /!\
♦ Partenaire ♦: /??

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Dim 17 Juin - 17:51

- L'eau est tellement mystérieuse... Si belle et dangereuse à la fois. Je ne peux pas résister à l'envie que me balader dehors lorsqu'il pleut.
Amber fut interloquée du second qualificatif qu'avait utilisé Kihnàn. Dangereuse ? Amber n'avait jamais vue l'eau sous cet angle, pour elle, ce liquide était comme béni. Sans lui, la vie serait impossible, et il était donc des plus bénéfiques. Le loup doré rit doucement et reprit.

- Ma tristesse est-elle si apparente que cela ? Oh, après tout, je n'ai rien fait pour la cacher. Je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il y ai un autre loup de la meute qui mette la truffe dehors aujourd'hui... C'est étonnant, d'ailleurs. Aimes-tu à ce point la pluie ?
Puis il fit un commentaire sur l'air de la louve au pelage roux.

-Oh, cesses-donc de faire cet air inoffensif et innocent, on dirait un louveteau surpris pendant une grosse bêtise !

Amber écarquilla les yeux avant de baisser son regard vers le sol, puis elle lutta contre sa timidité, relevant son doux regard vers celui du loup doré, elle argumenta.

- Je sais reconnaitre quelqu'un de perturbé, voilà tout. Quand à la pluie, ce n'est pas qu'elle que j'aime, j'aime la nature, j'aime ce que nous offre notre mère la Terre, et tout ce qui est bénéfique pour elle l'est pour moi. Sans cette eau bénie qui tombe des cieux, la vie n'existerait pas, c'est pour cela que j'aime tant la pluie. Elle leva son regard vers le ciel, observant les gouttes tomber comme un ballait aérien. Et puis, j'aime la fraicheur qu'apportent ces gouttelettes, j'adore les sentir tomber sur mon pelage, et les regarder virevolter dans le ciel pour venir finir leur course sur mon museau me repose, m'apaise. Quand à mon air, c'est mon air naturel. Mon regard n'est pas atteint par la timidité, seul mon museau rouge l'est. Elle sourit doucement, amusée par sa propre allusion. La pluie la calmait vraiment, elle la lavait de tous les maux qu'elle pouvait avoir.

- Si ce n'est pas indiscret, pourquoi es-tu si perturbé ?

Amber avait mit toute la délicatesse et le tact possible dans sa voix. Elle voulait aider ce loup qui semblait bien mal en point, qu'est-ce qui pouvait autant le perturber ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Dim 12 Aoû - 13:15

Un oiseau passa.
- Je sais reconnaitre quelqu'un de perturbé, voilà tout. Quand à la pluie, ce n'est pas qu'elle que j'aime, j'aime la nature, j'aime ce que nous offre notre mère la Terre, et tout ce qui est bénéfique pour elle l'est pour moi. Sans cette eau bénie qui tombe des cieux, la vie n'existerait pas, c'est pour cela que j'aime tant la pluie. Elle leva son regard vers le ciel, observant les gouttes tomber comme un ballait aérien. Et puis, j'aime la fraicheur qu'apportent ces gouttelettes, j'adore les sentir tomber sur mon pelage, et les regarder virevolter dans le ciel pour venir finir leur course sur mon museau me repose, m'apaise. Quand à mon air, c'est mon air naturel. Mon regard n'est pas atteint par la timidité, seul mon museau rouge l'est.

Kinhàn sourit. La description de Amber était si proche de la réalité... Cette jeune louve pourrait très bien le remplacer un jour au poste de Beta, auprès de Morrigan. Il en parlerait à la louve alpha, avant de la former pour cette lourde responsabilité.
- Si ce n'est pas indiscret, pourquoi es-tu si perturbé ?

Le sourire de Kinhàn se fit plus triste. Ainsi, cela se voyait-il vraiment ? Était-ce visible à ce point ? Le jeune loup au pelage doré soupira. Il s'était juré de la protéger. Cette louve dont il s'était éprit. Il ne devait rien dire à personne, sinon, elle allait avoir des ennuis.

Le jeune bêta était devenu encore plus solitaire que d’habitude. S'exilant seul dans les bois pour réfléchir et pour pleurer, son cœur lui pesait énormément. Sa séparation avec la louve argentée, il y a quelques nuits, avait été plus que douloureuse. Mais de tout ça, il n’avait pas le droit d’en parler, à quiquonque. Que lui dirait-on si l’on apprenait que lui, Bêta, même provisoire, des Winds, était tombé amoureux de Sharka, la belle Alpha des Fire ?
Non pas que ce soit une meute ennemie, mais quand même…

Kinhàn se sentir partir loin… Très loin… Si loin qu’il n’y avait plus rien autour de lui, comme s’il avait été projeté dans le vide. Plus rien n’existait autour de lui… Ni Amber, ni les fleurs, ni le lac… Ni même le ciel ou le soleil.

Il n’y avait que lui, et lui seul. Lui, et ses pensées, qui menaient, pour la plupart, aux doux souvenirs de Sharka. Existerait-il un monde où il aurait le droit de l’aimer ? Où rien ni personne l’en empêcherait ?

Kinhàn soupira, revenant à la réalité. Amber lui avait posé une question, il lui semble. Le vent souffla, apportant de nouveau la pluie. Kinhàn sentit ses yeux se mouiller, mais ce n’était pas l’œuvre de la météo. Il se tourna vers la jeune louve :
-Hé bien… Je ne peux pas le dire. Je ne sais pas comment le dire. Et en vérité, même si je le savais, je pense que je n’en parlerai pas, parce que je ne suis pas le seul impliqué dans cette histoire…

Puis il balaya d’un coup de museau le sujet de conversation, avant d’ajouter, avec le sourire :
- Et toi ? Si tu me parlais un peu de ta personne ? Je ne connais presque rien sur toi, ou sur ton passé. N’aies crainte, je ne suis pas du genre à juger.


_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...


Dernière édition par Kinhàn le Lun 24 Sep - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Age : 20
Localisation : In your Heart.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Chasseur
♦ Pouvoir ♦: Maitrise de la nature (Terre/Eau/Vent, ect) /!\ Très vulnérable au feu, et les éléments peuvent être vulnérables entre eux. Ex : La foudre n'a aucun effet contre la roche. Ect ect /!\
♦ Partenaire ♦: /??

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Lun 29 Oct - 18:46

-Hé bien… Je ne peux pas le dire. Je ne sais pas comment le dire. Et en vérité, même si je le savais, je pense que je n’en parlerai pas, parce que je ne suis pas le seul impliqué dans cette histoire…

Puis il balaya d’un coup de museau le sujet de conversation, avant d’ajouter, avec le sourire :

- Et toi ? Si tu me parlais un peu de ta personne ? Je ne connais presque rien sur toi, ou sur ton passé. N’aies crainte, je ne suis pas du genre à juger.


Parler d’elle ? Cela faisait, après Mórrígan, la deuxième personne à lui demander de conter son histoire. Amber n’aimait pas parler de son passé, cela ne faisait que remuer le couteau dans la plaie. En parlant de la raison de son malheur, elle sentait son cœur se serrer, il se serrait parfois si fort qu’elle le croyait prêt à imploser. Son regard, il y a quelques instants vifs et pétillant, venait de se ternir. Amber venait de baisser son regard ambré vers le sol, les gouttes de pluie tombaient sur son museau, mais rien n’y faisait plus. Elle allait devoir parler de son passé, et la douleur qui s’apprêtait à ressortir avec tout ses souvenirs ne se dissiperait pas grâce à la pluie. Ce temps, qui avait la vertu de calmer et apaiser Amber, ne ferait rien contre ce désespoir qu’elle éprouvait en parlant de son passé.

- Eh bien.. Je suis née d’une louve nommée Shikyo.. Mon père, Akuma était un puissant guerrier. Je suis la seule et unique femelle de ma portée, j’ai trois frères : Dereck, Jasper et Noomango.
-

Amber essayait de résumer, mais elle savait qu’on lui en demanderait plus. Alors, fixant son beau regard ambré sur ses pattes mouillées, elle commença sa narration difficile.

-Le jour de ma naissance a été un jour de fête pour ma meute, car cette année-ci les femelles n’avaient pas eu beaucoup de petits. Mes frères et moi étions en parfaite santé, pour le plus grand bonheur de la meute. Mes parents ont même eut l’honneur d’être visités par l’Alpha, pour les féliciter de cette portée plus que réussie. Mes frères et moi avons tous trois hérité du pelage de notre père, à vrai dire, mes frères étaient les portraits crachés d’Akuma. Moi, je n’avais hérité que de sa fourrure, je n’avais pas le même regard jaune que lui. J’étais la seule, à posséder ce regard ambré. Le temps passa , et à nos 5 mois, Akuma commença à nous apprendre comment nous comporter. Nous devions être cruels, sans pitié. Pour nous entrainer à être comme notre meute, nous avons du passer toute une série de tests. Le premier consistait à tuer un petit lapin en le laissant se vider de son sang. Mes frères ont tous trois suivis l’exemple de mon père, et on brillamment réussit. Mais moi.. Je ne pouvais pas me résoudre à faire du mal à un être vivant. Tests sur tests, je refusais d’effectuer les épreuves. D’Echecs en Echecs, on a commencé à me dire faible. On a commencé à me faire une réputation de faible au cœur tendre, d’une fille d’Akuma indigne. . .


Alors, Amber dut dire les mots fatidiques.

- Je n’étais pas digne d’une Shadow.


En déclarant ceci, Amber avait relevé son regard d’ambre vers Kinhàn. Elle rebaissa son regard affligé vers le sol, continuant de narrer son histoire.

-A partir de ce moment, on a commencé à me priver de manger. Mes frères ont commencé à me persécuter lors de séances d’entrainements. Ils m’envoyaient valdinguer contre les rochers, me mordaient à sang. Mon petit corps commença à devenir squelettique, du fait que je ne mangeais plus. La meute a ensuite commencé à me harceler moralement. C’était des « la ratée » ; « la faiblarde » ; « la mocheté » ; « le futur cadavre » à longueur de journée. Ils s’en donnaient à cœur joie à m’inventer de nouveaux surnoms et à me regarder avec insistance pour desceller la moindre petite larme, la moindre petite preuve de ma souffrance. Ils voulaient que je souffre, ils s’amusaient à me voir et à me faire souffrir. Ils me faisaient regretter chaque jour d’avoir été mise au monde. Quelques mois avant mes un ans, ils ont commencé à me martyriser physiquement. Je ne comptais plus le nombre de fois où, pendant une journée, on m’envoyer contre un roc, un arbre, ou toute autre surface dure susceptible de me briser une cotte. Et à mes 1 ans, j’ai enfin put partir. Je me suis enfuie, et j’ai erré pendant plusieurs mois seule en solitaire. Et puis j’ai rencontré Mórrígan, et j’ai intégré la meute. Voilà, tu sais tout.


Amber releva son regard d’ambre vers le regard végétal de Kinhàn, elle était désolée pour le spectacle désolant qu’elle lui offrait, mais si elle pouvait retenir ses larmes, elle ne pouvait pas empêcher ses yeux de montrer toute la souffrance, toute la douleur et tout le désespoir qu’enfermait son cœur. Même si son regard trahissait son désespoir, Amber fit un léger sourire amical à Kinhàn, et ajouta.

- Quand à toi, si jamais tu as besoin de parler de quoi que ce soit, n'hésite pas. Je sais ce qu'est le silence, et lorsqu'il s'agit de secrets, je sais très bien l'appliquer. »
Dit elle en souriant, même si ce sourire était faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Sam 10 Nov - 1:03

Au début, Kinhàn cru qu’elle n’allait rien dire. Mais Amber prit une grande inspiration, et commença à parler d’une voix posée et détanchée :
- Eh bien... Je suis née d’une louve nommée Shikyo.. Mon père, Akuma était un puissant guerrier. Je suis la seule et unique femelle de ma portée, j’ai trois frères : Dereck, Jasper et Noomango.

Le jeune Bêta cligna des yeux. Elle allait se confier à lui, lui raconter son passé. Kinhàn sentait à quel point la narration allait être difficile pour elle, et l’admira pour son courage et sa spontanéité.

Elle poursuivit donc :
- Le jour de ma naissance a été un jour de fête pour ma meute, car cette année-ci les femelles n’avaient pas eu beaucoup de petits. Mes frères et moi étions en parfaite santé, pour le plus grand bonheur de la meute. Mes parents ont même eut l’honneur d’être visités par l’Alpha, pour les féliciter de cette portée plus que réussie. Mes frères et moi avons tous trois hérité du pelage de notre père, à vrai dire, mes frères étaient les portraits crachés d’Akuma. Moi, je n’avais hérité que de sa fourrure, je n’avais pas le même regard jaune que lui. J’étais la seule, à posséder ce regard ambré. Le temps passa , et à nos 5 mois, Akuma commença à nous apprendre comment nous comporter. Nous devions être cruels, sans pitié. Pour nous entrainer à être comme notre meute, nous avons du passer toute une série de tests. Le premier consistait à tuer un petit lapin en le laissant se vider de son sang. Mes frères ont tous trois suivis l’exemple de mon père, et on brillamment réussit. Mais moi.. Je ne pouvais pas me résoudre à faire du mal à un être vivant. Tests sur tests, je refusais d’effectuer les épreuves. D’Echecs en Echecs, on a commencé à me dire faible. On a commencé à me faire une réputation de faible au cœur tendre, d’une fille d’Akuma indigne. . .

Amber fit une légère pause, puis, d’une voix sans émotions, lâcha
- Je n’étais pas digne d’une Shadow.


Kinhàn la vit lever son regard d’ambre vers lui, quettant sa réaction. Le jeune mâle, lui, quoiqu’un peu surprit, pencha la tête sur le côté en signe de compréhension, l’invitant à poursuivre.

Amber, gênée, baissa à nouveau la truffe, regardant le sol avec un intérêt particulier, et continua de dérouler le fil de son histoire :
-A partir de ce moment, on a commencé à me priver de manger. Mes frères ont commencé à me persécuter lors de séances d’entrainements. Ils m’envoyaient valdinguer contre les rochers, me mordaient à sang. Mon petit corps commença à devenir squelettique, du fait que je ne mangeais plus. La meute a ensuite commencé à me harceler moralement. C’était des « la ratée » ; « la faiblarde » ; « la mocheté » ; « le futur cadavre » à longueur de journée. Ils s’en donnaient à cœur joie à m’inventer de nouveaux surnoms et à me regarder avec insistance pour desceller la moindre petite larme, la moindre petite preuve de ma souffrance. Ils voulaient que je souffre, ils s’amusaient à me voir et à me faire souffrir. Ils me faisaient regretter chaque jour d’avoir été mise au monde. Quelques mois avant mes un ans, ils ont commencé à me martyriser physiquement. Je ne comptais plus le nombre de fois où, pendant une journée, on m’envoyer contre un roc, un arbre, ou toute autre surface dure susceptible de me briser une cotte. Et à mes 1 ans, j’ai enfin put partir. Je me suis enfuie, et j’ai erré pendant plusieurs mois seule en solitaire. Et puis j’ai rencontré Mórrígan, et j’ai intégré la meute. Voilà, tu sais tout.


Amber conclu cette dernière phrase en relevant la tête, transperçant du regard le jeune mâle. Kinhàn fit un pauvre sourire à la jeune louve. Elle lui répondit en étirant ses babines amicalement, avant de dire :
- Quand à toi, si jamais tu as besoin de parler de quoi que ce soit, n'hésite pas. Je sais ce qu'est le silence, et lorsqu'il s'agit de secrets, je sais très bien l'appliquer.

Avait-elle sciemment décidé de se confier ainsi pour connaitre les tourments du jeune mâle ? Il en doutait. Amber était un concentré de gentillesse. Elle n’était pas du genre manipulatrice. Kinhàn s’approcha de la louve, et lui répondit :
- Amber, je dois d’avouer que je t’admire. Beaucoup. Pour ta franchise, ton courage, et ta confiance. Je…

Il hésita un instant. Ce qu’il allait dire n’était pas sans conséquence. Pour lui, pour elle, comme pour toute la meute.
- Amber… Je ne peux pas te parler de ce qui me tracasse. Du moins… pas dans les détails. J’ai dit que je t’enviais pour ta franchise. Alors je vais faire un effort. Je… Je risque de quitter la meute.

Voilà, lui aussi venait de lâcher la bombe qu’il avait sur le cœur. D’une manière ou d’une autre, il envisageait de s’exiler un peu. Partir seul, s’isoler, pour penser au sens de la vie, sa signification. La place du Kô et du hasard dans leur vie… Le sens du mot Destin.

En résumé, Kinhàn avait besoin de philosopher. Et de se morfondre sur son triste sort que d’aimer l’alpha d’une autre meute. Peut-être se laisserait-il mourir ? Ou bien deviendrai-il un ermite, lui aussi, à l’instar de Haîku ?

Il ne voulait plus voir personne, ces derniers temps… Mais était-ce au point de vouloir s’en aller définitivement de la meut qu’il chérissait, celle qui l’a vu naitre et grandir ?

Kinhàn se tourna vers Amber, quittant ses tristes desseins. Pour l’heure, la meute avait encore besoin de lui. Il devait rester pour elle… et pour Morrigan. Amber, et tous ces loups qui comptaient pour lui.
- Ce la fait à peine six lunes que je suis Bêta… Alors…

Kinhàn planta ses yeux améthystes dans ceux, ambrés, d’Amber, et annonça, d’un ton grave et sans appel :
- Amber, si je quitte cette meute, d’une manière ou d’une autre… Je souhaiterai que tu deviennes Bêta à ma place. Que tu secondes Morrigan dans ses taches de chef de meute des Wind. Je sais que, plus que n’importe quelle louve de notre meute, tu en es capable… Vraiment.


[Comment tu fais pour mettre un si joli vert ? J'arrive pas à faire de même ! o.O]

_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Age : 20
Localisation : In your Heart.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Chasseur
♦ Pouvoir ♦: Maitrise de la nature (Terre/Eau/Vent, ect) /!\ Très vulnérable au feu, et les éléments peuvent être vulnérables entre eux. Ex : La foudre n'a aucun effet contre la roche. Ect ect /!\
♦ Partenaire ♦: /??

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Sam 24 Nov - 19:00

- Amber, je dois d’avouer que je t’admire. Beaucoup. Pour ta franchise, ton courage, et ta confiance. Je…

Relevant vivement la tête, la louve rousse plongea son regard d'ambre dans celui de son interlocuteur. Les mots qu'il venait de prononcer l'avaient profondément toucher. Alors, un flash se mit à envahir progressivement sa mémoire. L'esprit perdu dans le brouillard blanc de son souvenir, la phrase du loup blond raisonnait dans son crâne, et puis, une silhouette, et lorsqu'elle fut devenue nette, une louve. Mórrígan.

"Je t'admire car de nombreux loups qui vivent sous la coupe de cette chère Alaska n'ont pas eu ne serait-ce que la moitié de ton courage. "

"Je t'admire. " Cette petite phrase raisonnait dans l'esprit de la louve, les deux voix la prononçant ne faisant plus qu'une, l'écho ne voulait plus s'arrêter, et ce fut d'un air hébété qu'Amber continua d'écouter le loup blond.

- Amber… Je ne peux pas te parler de ce qui me tracasse. Du moins… pas dans les détails. J’ai dit que je t’enviais pour ta franchise. Alors je vais faire un effort. Je… Je risque de quitter la meute.

Un air grave s'installa à son tour sur le visage de la louve, ses traits étaient durs, attentive, elle attendu la suite.

- Ce la fait à peine six lunes que je suis Bêta… Alors…

- Amber, si je quitte cette meute, d’une manière ou d’une autre… Je souhaiterai que tu deviennes Bêta à ma place. Que tu secondes Morrigan dans ses taches de chef de meute des Wind. Je sais que, plus que n’importe quelle louve de notre meute, tu en es capable… Vraiment.

Le cœur de la louve se serra. Pourquoi, pourquoi ce maudit muscle se serrait-il constamment ainsi ? Pourquoi ?! Le liquide salé monta aux yeux de la louve rousse, l'aveuglant partiellement. Alors elle baissa vivement la tête, tentant de cacher ses larmes. Mais pourquoi pleurait-elle, bon sang ? Soudain, son esprit s'illumina, et ce fut la superbe Mórrígan, les traits rayonnant, illuminée par le soleil couchant, qui apparut devant-elle.

" -Je te remercie pour le cadeau que tu m'as offert, quelque chose s'est passé aujourd'hui, je sais que tu le ressent toi aussi. Regarde, nous sommes restés à parlé là pendant un temps si long que le soleil se couche derrière les collines. Aller, rentrons, nous aurons, je pense, l'occasion de reparler de tout cela quand ce sera plus clair, mais je commence à comprendre pourquoi les Ancêtres ton conduit à moi. Aller mon amie, rentrons au campement. "

Ce soir la, elle avait en effet ressenti un sentiment nouveau. Elle ne l'avait pas identifié, d'ailleurs, mais ce que venait de lui dire Kinhàn l'avait totalement éclairée. Mais alors, pourquoi pleurait-elle ? Une accumulation, certainement. La louve rousse secoua son beau museau, chassant les larmes de déprime. C'était fini, elle devait cesser tout cela. Elle avait découvert la confiance, et un lien puissant s'était tissé entre elle et son Alpha. Elle devait être heureuse, désormais, heureuse de vivre, heureuse d'être dans cette meute, heureuse d'être auprès de Mórrígan. Le regard embué de larmes, elle releva son beau museau vers le loup blond, et commença à s'exprimer de sa voix douce et apaisante. Celle-ci venait de prendre, étrangement, des sonorités de celle de Mórrígan.

- Ce que tu me dis me touche énormément, tu sais. J'aimerais te dire, que tu aurais fait un bêta exemplaire. Tu as toutes les qualités requises pour l'être. Mais je respecte ton choix, et je suis certaine que notre Alpha, le respectera amplement également, et qu'elle se réjouira même pour toi, si tu trouves ton bonheur ailleurs. Malgré la douleur de te perdre, elle sera heureuse que tu t'en ailles, si tu penses que c'est le mieux pour toi. Quand à ta dernière phrase.. Je ne sais pas si j'en suis capable... Tu as l'air convaincu de mes capacités, mais moi.. Je n'ai pas confiance en moi.. Je.. Je doute beaucoup de moi-même.. Cependant, il y a une chose que je peux t'assurer. J'aime la meute, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'elle prospère. J'aime également mon Alpha, et je ferais n'importe quoi pour son bonheur et son bien-être. Alors la seconder.. Même si la responsabilité est immense, et que j'ai peur de faillir à ma tâche.. Si cela peut aider Mórrígan.. Alors j'accepterais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Mar 22 Jan - 21:11

Lorsque Kinhàn se tourna à nouveau vers Amber, il vit cette dernière se trémousser. Les yeux de la femelle étaient devenus brillants, et des larmes commençaient à perler de chaque côté de ses iris ambrées. Amber, gênée, baissa la tête pour se cacher le visage. Le cœur de la louve se serra. Pourquoi, pourquoi ce maudit muscle se serrait-il constamment ainsi ? Pourquoi ?! Le liquide salé monta aux yeux de la louve rousse, l'aveuglant partiellement. Alors elle baissa vivement la tête, tentant de cacher ses larmes. Mais pourquoi pleurait-elle, bon sang ? Soudain, son esprit s'illumina, et ce fut la superbe Mórrígan, les traits rayonnant, illuminée par le soleil couchant, qui apparut devant-elle.

Kinhàn hésita un instant, avant de se lever pour s’approcher d’Amber. Puis, plus à la manière d’un grand frère que d’un compagnon, il s’allongea juste à côté de la jeune femelle et émit un petit couinement d’interroagation. Que lui arrivait-il ? Pourquoi la jeune Amber pleurait-elle ?

Cette dernière leva finalement la tête vers lui, assumant ses larmes. Et, un peu la manière de Mórrígan, s’exprima enfin :
- Ce que tu me dis me touche énormément, tu sais. J'aimerais te dire, que tu aurais fait un bêta exemplaire. Tu as toutes les qualités requises pour l'être. Mais je respecte ton choix, et je suis certaine que notre Alpha, le respectera amplement également, et qu'elle se réjouira même pour toi, si tu trouves ton bonheur ailleurs. Malgré la douleur de te perdre, elle sera heureuse que tu t'en ailles, si tu penses que c'est le mieux pour toi. Quand à ta dernière phrase.. Je ne sais pas si j'en suis capable... Tu as l'air convaincu de mes capacités, mais moi.. Je n'ai pas confiance en moi.. Je.. Je doute beaucoup de moi-même.. Cependant, il y a une chose que je peux t'assurer. J'aime la meute, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'elle prospère. J'aime également mon Alpha, et je ferais n'importe quoi pour son bonheur et son bien-être. Alors la seconder…. Même si la responsabilité est immense, et que j'ai peur de faillir à ma tâche.. Si cela peut aider Mórrígan.. Alors j'accepterais.


Oui… Cette louve… Amber. Elle était capable d’assurer son rôle de Bêta. Elle sera capable d’en assumer les responsabilités, et d’être une bonne amie et conseillère pour son amie Mórrígan. Kinhàn était heureux qu’une louve comme elle ait pu exister et rejoindre leur meute.
- Amber… Je suis fier de toi. Sache que je serai toujours là, quelque part, à pouvoir parler avec toi, à te conseiller… Ou simplement à passer le temps.

Il regarda un instant le ciel, le museau pointé vers la cime des arbres.
- C’est beau ce que tu as fait pour Mórrígan. Vous n’en avez peut-être pas conscience toutes les deux, mais vous vous apportez un soutient réciproque évident. Je n’ai jamais vu notre Alpha aussi légère et de bonne humeur. Comme libérée d’un poids. C’est grâce à toi.

Kinhàn fit un petit sourire, mi heureux, mi triste.
- Tu es la louve à plus à même à remplir ce rôle ici. Mórrígan a besoin de loups comme toi. C’est si rare…


_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Age : 20
Localisation : In your Heart.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Chasseur
♦ Pouvoir ♦: Maitrise de la nature (Terre/Eau/Vent, ect) /!\ Très vulnérable au feu, et les éléments peuvent être vulnérables entre eux. Ex : La foudre n'a aucun effet contre la roche. Ect ect /!\
♦ Partenaire ♦: /??

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Mer 30 Jan - 15:01

- Amber… Je suis fier de toi. Sache que je serai toujours là, quelque part, à pouvoir parler avec toi, à te conseiller… Ou simplement à passer le temps.- C’est beau ce que tu as fait pour Mórrígan. Vous n’en avez peut-être pas conscience toutes les deux, mais vous vous apportez un soutient réciproque évident. Je n’ai jamais vu notre Alpha aussi légère et de bonne humeur. Comme libérée d’un poids. C’est grâce à toi.- Tu es la louve à plus à même à remplir ce rôle ici. Mórrígan a besoin de loups comme toi. C’est si rare… Souriant à un tel discours, Amber répondit, le museau baissé vers le sol, son regard fixé sur une racine dépassant de Terre.

- Je suis loin d'être extra-ordinaire tu sais. J'ai un caractère qui m'est propre, c'est tout. Je suis née gentille et le resterait jusqu'à la fin de mon existence, et je veux protéger les êtres qui me sont chers, rien de plus. Je ne vois pas en quoi je suis rare, c'est si naturel d'aimer et de protéger ceux qu'on aime.


Réfléchissant un instant, Amber se livra sans s'en rendre compte, et dévoila une partie de son cœur au bêta inconsciemment.

- Tu sais, avant d'arriver chez les Winds, je ne sais même plus pourquoi je vivais. Je ne le savais pas et j'ignore toujours ce qui m'a fait rester en vie. J'errai, me nourrissant, subvenant à mes besoins, sans trop savoir pourquoi je me maintenais en vie. Je crois que c'est le destin qui m'a poussé à agir ainsi, que c'est parce que j'avais une tâche à accomplir dans cette meute, que j'y étais destinée. Prédestinée. Crois-tu au destin ? Moi, je pense que tu as un avenir certain, et que si ton cœur te dit qu'il n'est pas ici, c'est qu'il n'y est pas. Même si tu as des liens profonds dans cette meute, quelque chose de meilleur et de merveilleux t'attend autre part. C'est ce que ton cœur doit te dire, n'est-ce pas?


Plongeant son regard d'ambre dans celui du bêta, Amber attendit une réponse, le cœur désormais grand ouvert, allégé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Sam 16 Fév - 16:20

Comme timide, Amber baissa la tête, regardant le sol. Kinhàn pencha la tête sur le côté, intrigué. La jeune femelle ouvrit la gueule, comme si elle voulait dire quelque chose. Il attendit que la louve reprenne ses mots, et observa un long silence.
Finalement, elle ajouta :
- Je suis loin d'être extraordinaire tu sais. J'ai un caractère qui m'est propre, c'est tout. Je suis née gentille et le resterait jusqu'à la fin de mon existence, et je veux protéger les êtres qui me sont chers, rien de plus. Je ne vois pas en quoi je suis rare, c'est si naturel d'aimer et de protéger ceux qu'on aime.

Kinhàn sourit. Il trouvait cette louve de plus en plus intéressante. Elle venait de s’ouvrir, et de lui dire ce qu’elle avait sur le cœur… Et le Bêta n’était pas déçu du voyage. La louve semblait si fragile, pourtant c’était une battante. Elle était juste et attentionnée. Pas juste fragile. Sensible. Oui, c’était le mot. Amber était quelqu’un à l’écoute des autres, qui se souciait d’eux.

La jeune louve poursuivit :
- Tu sais, avant d'arriver chez les Winds, je ne sais même plus pourquoi je vivais. Je ne le savais pas et j'ignore toujours ce qui m'a fait rester en vie. J'errai, me nourrissant, subvenant à mes besoins, sans trop savoir pourquoi je me maintenais en vie. Je crois que c'est le destin qui m'a poussé à agir ainsi, que c'est parce que j'avais une tâche à accomplir dans cette meute, que j'y étais destinée. Prédestinée. Crois-tu au destin ? Moi, je pense que tu as un avenir certain, et que si ton cœur te dit qu'il n'est pas ici, c'est qu'il n'y est pas. Même si tu as des liens profonds dans cette meute, quelque chose de meilleur et de merveilleux t'attend autre part. C'est ce que ton cœur doit te dire, n'est-ce pas?

Kinhàn réfléchis un instant. Ce qu’elle venait de dire était chargé de bon sens, juste et vrai. Il se perdit un instant dans les méandres de ses pensées, avant, finallement, de pouvoir répondre à la jeune femelle :
- Personne ne te demande d’être extraordinaire, Amber… Juste… d’être toi-même. De faire ce que tu penses approprier de faire, et d’agir selon tes envies et tes convictions. Tes désirs et tes rêves ne mèneront loin, j’en suis convaincu.

Kinhàn regarda un instant le ciel. Il s’était bien éclaircit, et la pluie n’était plus qu’un petit souvenir. Le soleil était à peine visible derrière les nuages, mais ne tarderait pas à pointer le bout de son nez. Le jeune mâle se leva et s’ébroua.
- Si je crois au destin ? Je pense que c’est un sacré farceur. Je m’en serais bien passé, crois-moi. J’en souffre à en mourir. Tu ne peux pas savoir à quel point.

Puis, les yeux embués de larmes naissantes, il leva la truffe au ciel.
- Amber… C’est si dur… Je ne peux pas quitter ma meute. Je ne veux pas trahir ma famille… Je vous aime tous tellement !

Ça y est, il avait craqué. Si les gouttes de pluie avaient cessé de tomber, celles qui sortaient des yeux de Kinhàn étaient loin d’être taries. Il pleura de désespoir, il en avait juste marre, et voulait que tout s’arrête. De n’avoir jamais rencontré Sharka. Au grand jamais.


_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Age : 20
Localisation : In your Heart.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Chasseur
♦ Pouvoir ♦: Maitrise de la nature (Terre/Eau/Vent, ect) /!\ Très vulnérable au feu, et les éléments peuvent être vulnérables entre eux. Ex : La foudre n'a aucun effet contre la roche. Ect ect /!\
♦ Partenaire ♦: /??

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Sam 23 Fév - 11:59

- Personne ne te demande d’être extraordinaire, Amber… Juste… d’être toi-même. De faire ce que tu penses approprier de faire, et d’agir selon tes envies et tes convictions. Tes désirs et tes rêves ne mèneront loin, j’en suis convaincu.

La louve au pelage de feu sourit. Elle espérait de tout cœur que le protecteur avait raison. Elle avait des rêves, des rêves précieux à ses yeux, précieux à son cœur, qui l’avaient maintenue en vie jusqu’à maintenant. Mais alors qu’elle était désormais à sa place, qu’elle n’avaient plus qu’à être heureuse et que ses rêves l’avaient suffisamment maintenue en vie et n’avaient plus qu’à s’évaporer, ces derniers s’ancrèrent un peu plus profondément dans son esprit, changeant peu à peu de formes, d’idées, mais ne semblant pas faiblir. De l’espoir de trouver une famille et goûter aux joies de la vie en meute, ils s’étaient métamorphosés en rêveries de fonder une famille, et de donner la vie afin d’agrandir la meute. De l’espoir de trouver le bonheur auprès de ses compagnons, ils s’étaient changés en l’espoir de faire connaître le bonheur à des petits envisagés. Oui, désormais qu’elle était heureuse, Amber rêvait de paix et d’amour, mais surtout, la chasseuse rêvait d’une famille. Non pas cette famille de cœur dont elle avait tant eu besoin jusqu’à maintenant, mais bel et bien d’une famille à construire, d’une famille composée de louveteaux qu’elle aurait mis au monde, auprès de son compagnon. Son âme maternelle s’éveillait, embellissant son regard d’une douce lueur chaude. Le cœur désormais chaleureux et rêveur, elle redirigea son regard à jamais changé vers Kinhàn. Le protecteur avait levé son museau vers le ciel, et observait le soleil briller à travers un nuage d’un blanc des plus purs.

- Si je crois au destin ? Je pense que c’est un sacré farceur. Je m’en serais bien passé, crois-moi. J’en souffre à en mourir. Tu ne peux pas savoir à quel point.

La voix du loup blond trahissait une profonde tristesse, qui toucha Amber au plus profond de son âme.

- Amber… C’est si dur… Je ne peux pas quitter ma meute. Je ne veux pas trahir ma famille… Je vous aime tous tellement !

Le protecteur avait craqué, et avait laissé, malgré sa volonté, le flot de larmes s’échapper. Cette vision acheva d’attrister la belle dont l’esprit maternel venait de s’éveiller. Alors, n’écoutant que cette petite voix pleine de douceur s’exprimant du fin fond de son cœur, elle entrouvrit la gueule, et laissa son discours couler de lui-même.

- Le destin nous fait parfois souffrir, c’est bien vrai. Bien souvent, je me suis moi-même demandé ce que j’avais fait au monde pour qu’il m’inflige de pareilles souffrances. Mais maintenant, je comprends pourquoi.


Et, souriant de bon cœur, elle avait plongé son regard ambré dans celui d’améthyste de Kinhàn, ajoutant :

« C’est pour que l’on mérite l’immense bonheur qui nous attend au bout du chemin ! ».


La chasseuse avait lancé cela sur un ton enfantin, comme si elle était une louvette apportant là une vérité si évidente à un de ses frères. Reprenant un air doux et rassurant, sa voix se fit plus mature, on y sentait là tout son amour maternel qui venait de s’éveiller.

- On dit que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais plutôt un rapide emplis de danger. Moi je pense que notre existence est plutôt un mélange des deux. Nous devons tous passer par des phases difficiles, mais c’est ce qui fait ce que nous sommes. Sans souffrances et malheurs, nous serions faibles et nous n’apprendrions rien. Mais avec les épreuves que nous surmontons, nous grandissons et devenons plus adultes. Oui, ces épreuves sont parfois très dure et paraissent insurmontables, mais il y a toujours un après. Et cet après est souvent empli d’un bonheur et d’une bien-être qui surpasse les souffrances infligées à notre cœur, et en répare les stigmates émotionnelles. Certaines décisions nous font souffrir plus que d’autres, mais au fond, il y aura toujours un après rempli de bonheur et de joies, qui nous fera oublier toutes les douleurs éprouvées. C’est ma vision des choses, en tout cas c’est celle que j’ai éveillée au contact de la meute.

Ton cœur souffre de devoir prendre une décision qui n’importe qu’à toi, mais bientôt, crois moi, il rayonnera de bonheur.



Abaissant un instant son regard, elle le releva inchangé. Il était toujours empli d’une douceur attendrissante, et très protectrice. Alors elle conclut :

- Quelque soit ta décision, la meute entière te portera toujours dans son cœur, et tu resteras à jamais une partie de sa vie ancrée dans son esprit. Nous savons tous que tu es incapable de nous trahir et que tu ne feras jamais quelque chose qui pourrait nuire à aucun d’entre nous. En partant, tu ne nous trahis pas, au contraire, tu accomplis le souhait de la meute en faisant en sorte que tu sois heureux. Car n’est-ce pas la volonté de Mórrígan, que quiconque appartenant à sa meute soit heureux ?


Achevant ici son long discours elle ajouta, comme pour elle-même, à voix basse :
- Mórrígan est un peu comme notre mère, à tous, et toute mère doit un jour accepter de voir ses petits grandir.


Relevant son regard d’ambre vers Kinhàn, elle le plongea dans celui du protecteur et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 959
Age : 22

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Bêta
♦ Pouvoir ♦: Optimiser ses capacités physiques (autorégénération, adaptation pulmonaire (ex: dans l'eau), boost des aptitudes de combats).... qui s'acquiert par le travail et l'expérience.
♦ Partenaire ♦: [???]

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Mer 20 Mar - 17:45

    Amber eut la délicatesse d’observer quelques instants de silence, avant de lui répondre.
    - Le destin nous fait parfois souffrir, c’est bien vrai. Bien souvent, je me suis moi-même demandé ce que j’avais fait au monde pour qu’il m’inflige de pareilles souffrances. Mais maintenant, je comprends pourquoi…
    C’est pour que l’on mérite l’immense bonheur qui nous attend au bout du chemin !


    Oh, l’immense bonheur, il ne le trouverait qu’aux côtés de Sharka. Pourtant, cela lui était interdit. Alors comment, comment Amber aurait-elle pu lui trouver une solution avec cette belle parole, qui sonnait pourtant si juste à ses oreilles ?

    Kinhàn était triste, c’était un fait. Désespéré, même. Oh, pas au point de se jeter d’une falaise, tout du moins. Juste sonné, et désemparé. Il ne savait pas vraiment comment tourner, et retourner le problème pour trouver une solution à cette impasse. Oh, il trouverait certainement… Mais à quel prix ?

    La jeune louve brune continua :
    - On dit que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais plutôt un rapide emplis de danger. Moi je pense que notre existence est plutôt un mélange des deux. Nous devons tous passer par des phases difficiles, mais c’est ce qui fait ce que nous sommes. Sans souffrances et malheurs, nous serions faibles et nous n’apprendrions rien. Mais avec les épreuves que nous surmontons, nous grandissons et devenons plus adultes. Oui, ces épreuves sont parfois très dure et paraissent insurmontables, mais il y a toujours un après. Et cet après est souvent empli d’un bonheur et d’une bien-être qui surpasse les souffrances infligées à notre cœur, et en répare les stigmates émotionnelles. Certaines décisions nous font souffrir plus que d’autres, mais au fond, il y aura toujours un après rempli de bonheur et de joies, qui nous fera oublier toutes les douleurs éprouvées. C’est ma vision des choses, en tout cas c’est celle que j’ai éveillée au contact de la meute.

    Ton cœur souffre de devoir prendre une décision qui n’importe qu’à toi, mais bientôt, crois moi, il rayonnera de bonheur.


    Le jeune loup blond eut la force de sourire. Mais pas un de ces tiques forcé, non, c’était un véritable sourire sincère. Quelle belle métaphore ! Il adorait comment la louve qui était à côté de lui voyait les choses. S’il n’y avait pas eut Sharka… Peut-être serait-il tombé amoureux de la jeune Wind ?
    Avec des si et des mais, on mettrait Lupus en bouteille ! Pourtant, Kinhàn s’interrogea sur cette possibilité. Il ne la connaissait pas énormément, mais la considérait déjà comme une amie de longue date. Toujours douce et protectrice, elle poursuivit :
    - Quelque soit ta décision, la meute entière te portera toujours dans son cœur, et tu resteras à jamais une partie de sa vie ancrée dans son esprit. Nous savons tous que tu es incapable de nous trahir et que tu ne feras jamais quelque chose qui pourrait nuire à aucun d’entre nous. En partant, tu ne nous trahis pas, au contraire, tu accomplis le souhait de la meute en faisant en sorte que tu sois heureux. Car n’est-ce pas la volonté de Mórrígan, que quiconque appartenant à sa meute soit heureux ?



    Puis, sans laisser le temps à Kinhàn de réfléchir sur cette tirade, elle conclut :
    - Mórrígan est un peu comme notre mère, à tous, et toute mère doit un jour accepter de voir ses petits grandir.


    Kinhàn ne put s’empêcher de rire devant la comparaison. Morrigan en mère poule ? Voilà une image drôle ! Le loup blond essaya un instant d’imaginer son amie couverte de plumes dorées, à l’instar de son compagnon de voyage, le petit corbeau qui restait au près d’elle quoi qu’il arrive.

    Il réfléchit ensuite plus en détail à ce qu’Amber venait de dire. C’était important pour lui de se savoir aussi soutenu par une louve de sa meute. Rien que pour cela, il fut déçu de ne pas être amoureux d’elle. C’était une louve fantastique, et pourtant, Kinhàn n’arrivait qu’à la considérer comme une précieuse amie.
    Si tous les loups de sa meute pouvaient penser comme elle, alors il serait déjà infiniment plus heureux qu’en ce moment. Le loup blond avait besoin de soutient, mais il ne le savait pas et cherchait à se replier. Heureusement qu’Amber arrivait à lui faire comprendre l’importance du reste de la meute… Cette valeur si fondamentale pour lui et qu’il commençait à bafouer au nom d’un amour impossible.
    Il partait définitivement en vrille.

    Alors, Kinhàn fit la chose la plus difficile qu’il eut a faire depuis ces derniers mois. Se reposant sur Amber, il lui accorda sa confiance. Il se dévoila enfin :
    - Merci infiniment, Amber… Pour ce que tu es, et ce que tu dis… Tu es quelqu’un de très précieux pour moi… Et toi, plus que n’importe quel autre loup de la meute, tu pourras peut-être comprendre ce qu’il m’arrive…


    Il eut un petit moment d’hésitation, mais poursuivit néanmoins.
    - Il y a quelques lunes… J’ai compris que j’étais amoureux d’une louve… Mais celle-ci appartient à une autre meute…


    Il ne put continuer, mais voyant la tête d’Amber, il rajouta d’un ton plus léger :
    - Oh, rassure-toi, ce n’est pas une Shadow !


_________________



Invité, ne prends pas la vie au sérieux ; de toute façon,  tu n'en ressortiras pas vivant.

Once again:
 

Ma plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1192
Age : 21

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Alpha
♦ Pouvoir ♦: Sharka peut lire dans les pensées de tout être vivant (Loup, fleur, grenouille,...). Elle garde ce pouvoir le plus secret possible, car si quelqu'un est au courant il peut facilement la tromper.
♦ Partenaire ♦: Les histoires d'amour finissent mal, en général ?

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Dim 8 Sep - 18:53

[Amber, c'est toi Wink]

_________________

    Love is my resistance ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Age : 21
Localisation : Dans ta tête 8)

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Ramener les Morts durant un court moment
♦ Partenaire ♦: --

MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   Jeu 14 Nov - 12:09

[Dernier Up avant verrouillage Wink]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La pluie lave de tous les maux... [PDV Amber ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sous la pluie, tous les Cruenturs sont gris
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Joyeux noel à tous!
» Se pou nou lave men nou souvan pou evite tout kalite maladi.
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf's Power :: Spirit of Wind :: Territoires :: La vallée herbeuse-