AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le Design' d'Hiver est arrivé, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez ♥️
Bienvenue sur le Forum ♥️
N'oubliez pas de voter pour WP Wink
Un Nouvel Event est arrivé, n'hésitez pas à vous rendre dans la partie adéquate pour en savoir plus Smile
N'hésitez pas à aller lire le dernier numéro du Wolf Daily :3

Partagez | .
 

 Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 30
Age : 26
Localisation : Tu peux toujours chercher...

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Solitaire
♦ Pouvoir ♦: Chant des Sirènes
♦ Partenaire ♦: //

MessageSujet: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   Ven 20 Déc - 15:31

Aloe avançait d'un pas ferme mais mesuré. Voilà longtemps qu'elle n'était pas venue en ces lieux. Le territoire des Shadows était devenu, pour elle, un lieu étranger depuis qu'elle avait quittée la meute ou plutôt qu'elle avait été bannie, selon les dire de sa sœur, Myosotis, Alpha des Shadows. Depuis, Aloe avait errée sur les terres du Kô en compagnie d'Imalys, son frère avec qui elle avait fuit. Parfois ils se séparaient quelques jours pour mieux se retrouver, cela leur permettait de couvrir plus de territoires et de ramener plus de proie à partager. La vie n'avait pas été facile depuis leur exile, mais les deux loups n'avaient jamais rien regrettés, ils étaient libres et cela n'avait pas de prix. Cela faisait plusieurs mois qu'Aloe n'avait pas vu leur père, lui aussi avait quitté la meute, dépité par la tournure des événements qui l'avaient forcé à partir en voyant sa famille déchirée. En revenant en territoire Shadows, Aloe avait espérée le revoir, elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais durant sa chasse, la louve blanche aux oreilles rousses s'était soudainement surprise à penser à son père et avait dévier sa trajectoire dans l'espoir de le rencontrer sur ces terres.

Son père avait toujours été là pour la réconforter lorsqu'elle était petite et il lui avait promit qu'il serait toujours présent pour Imalys et elle. Et puis, mine de rien, le territoire des Shadows restait tout de même un peu son chez elle. Aloe était née ici, elle y avait grandit entourée de l'amour des siens, jusqu'à ce que tout bascule...En revenant sur ce territoire, elle retrouvait ses racines. Ses pas l'avaient menés à la Clairière Epineuse. Cet endroit n'était pas très fréquenté par les loups de la meute, ceux-ci préféraient nettement la douceur de la Plage aux Coquillages ou la sécurité offerte par le Campement. Pourtant, la jeune louve aimait ce lieu, justement parce qu'il n'était pas très fréquenté. Louvette, elle se rendait souvent ici pour méditer sur le sens de sa vie et sur ce qui l'entourait. C'était ici qu'elle avait découvert l'autre facette de son don. Elle qui croyait que sa voix ne lui servait qu'à contrôler les esprits, Aloe avait comprit ce jour-là que sa voix pouvait également contrôler les cellules des êtres vivants qui l'entouraient. Ainsi, elle avait pu soigner un arbre malade. Cela n'avait pas été facile, cela l'avait épuisée, mais elle en était ressortie fière et grandit. Comprenant qu'elle aurait un rôle plus important et plus utile à jouer que celui d'être Alpha des Shadows.

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, un craquement sonore retenti, lui faisant se dresser ses belles oreilles rousses sur sa tête d'un blanc immaculé. Une branche sèche venait de se briser, un loup avait marché dessus. Aussitôt, la Solitaire se mit sur ses gardes, prête à se défendre. Si elle avait le malheur d'être reconnue, elle signait son arrêt de mort, chose impensable pour elle car elle devait survivre pour protéger Imalys. Aloe savait que dans de telles circonstances, elle n'hésiterait pas à utiliser son pouvoir de sirène pour passer inaperçue et pour pouvoir sortir du territoire. La jeune louve avait bien conscience qu'elle n'était pas la bienvenue sur ces terres, après tout, officiellement, elle avait été bannie par Myosotis...

-Qui va là ?


Autant en avoir le cœur net, après tout, la meute accueillait régulièrement des nouveaux membres pour qui sont apparence ne dirait rien, si elle se montrait assez agressive, peut être la laisserait-on repartir sans encombre. Contre toute attente, celle qui se présenta à elle était une louvette, minuscule. C'était le mot, elle ne devait vraiment pas être très vieille, à peine l'âge d'une apprentie. Aloe n'en fut pas pour autant rassurée, son mentor, ou pire sa mère ou son père, n'étaient peut être pas loin, elle prenait de grands risque en restant sur place, mais tant pis, elle ne voulait pas fuir comme une voleuse. La jeune louve blanche aux yeux d'ambre se redressa fièrement, après tout, elle était chez elle par les droits du sang et elle n'avait pas peur.

[J'espère que ce début te convient ? Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com
Messages : 106
Age : 19

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Apprenti(e)
♦ Pouvoir ♦: Démon Protecteur (Glace)
♦ Partenaire ♦: Seule au monde *-*

MessageSujet: Re: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   Ven 20 Déc - 19:04

Étendue à l'ombre d'un buisson, je dormais paisiblement. J'étais dans une forêt luxuriante et apparament giboyeuse. Les chaud rayons du soleil filtrait entre les feuilles. Je sentis une odeur famillière et trottina joyeusement en sa direction. Soudain, alors qu'un magnifique clairière fleurit s'étendie devant moi, je sentis les buissons qui, il y a quelques secondes était encore des hortensias, de magnifique petites boules de fleurs colorée, se transformère en un sombre buisson de rose rouge comme le sent, et ce refermèrent derrière moi, le jour fit place à la nuit ou la lune baignait de sa lumière d'argent la clairère autrefois herbeuse devenue roche volcanique ou par endroit, des filets de lave s'écoulait, et pourtant, l'endroit était enneigé et petit à petit, les flocons tombèrent doucement. Un frisson glacé me parcouru l'échine.

Alors, je le vis, lui. Oui, il était là. Ce loup aux yeux de braise, dont le pelage n'était qu'ombre, un aura sombre émannait de lui. Il sourit, ce même sourire diabolique auquel j'avais droit, effrayant, provocant. Je fis un pas en avant et il me tourna le dos, jeta un coup d'œil en arrière, et, d'un même mouvement, nous nous mîmes à courrir. Je prenais soin de l'endroit où je mettait les pattes. Il s'arrêtais régulièrement pour m'attendre, ce qui m'énervait d'avantage. Sale boule de poil ténébreuse, si un jour je t'attrape.. Soudain, tout devant moi s'effondra. Je freina et dérapa. L'endroit ou était le loup maléfique s'éleva et il riat de plus belle. Je glissa, et glissa, griffant désagréablement le sol pour ne pas tombé dans l'abysse si proche de moi, ce vide sans fond dans lequel je failli tombé avant que..

D'un sursaut, je me mis sur mes quatre pattes, le cœur battant, encore éssouflée par ma course. Et moi qui voulais me reposée, j'ai l'impression de ne pas avoir dormis depuis des lunes ! Reprenant peu à peu mes esprits, je fis en sorte que ma fourrure retombe en place et que mon cœur revienne à son rythme normal, reforgeant peu à peu mon regard bleu en glace impénétrable.

Après avoir furtivement regardé autour de moi, je m'autorisa une petite sortie seule du camp. J'avais besoin de prendre l'air, et, même s'il fesait chaud en ce beau début d'après-midi, l'air frais de l'hiver me ferait le plus grand bien. Telle une ombre, je me faufila hors du camp et décida de me fier à mon instinct pour visité ce territoire qui m'était encore inconnu. Enfin, en grande partie. Mes fines pattes me guidèrent au cœur de la forêt, dans une petite clairière se dressait fièrement devant moi. Je frissonna. Quel instinct ! Une clairière ! Va t-elle elle aussi devenir un lieu des enfers ? Je battit rageusement de la queue. Qu'avais-je à craindre ? Absolument rien ! ... Mis à pars l'inconnue blanche qui venait d'arriver. Et encore, que pouvait une solitaire? Pensais-je avec arrogance. Néanmoins, cette louve ressemblait à Myosotis. Et, son odeur ne fit que confirmé mes suppositions. En effet, je percevais l'odeur très estompé des shadow, à moins que ce ne soit juste le fait que je sois ici, sur notre territoire.

Je m'avança et fis volontairement craqué une petite brindille sous mes pattes. Je tressailli et savoura un instant la réaction de l'intrue. Le doute, la peur. J'adorais. Mais bon, je savais que ce serait un plaisir qui ne durerait pas si je m'approchais, ce que je fis.

-Qui va là ?

Je me dressa face à elle, la tête haute, et la dévisageais froidement. Soudain, je repensa à une histoire qu'avait raconté les anciens aux autres louveteaux. La sœur de Myosotis s'était enfuis avec son frère. Quelque chose comme ça si je me souviens bien. Après tout, le fait que je sois froide avec tout le monde et que je décide de ne parler à personne sans l'attaquer verbalement ne m'empêchait pas de me servir de mes oreilles, de ce fait j'avais beaucoup appris de ma meute. Et, ce n'était que le début. A ma plus grande surprise, elle se redressa de toute sa hauteur. Ne devrait-elle pas être soulagée de voir un louveteau à la place d'un guerrier de notre clan? Ou serait-elle si faible?

J'étais l'arrogance même, et, une fois que je me jugea asser proche d'elle, je m'assis et posa soigneusement ma queue autour de mes pattes. Je lui souris. Un sourire du même genre que le démon qui hantais mes nuits. Prétencieux, hautain, sûre de moi. Pourtant, elle pourrait m'achever d'un seul coup de croc. Elle ne le ferait pas. Si elle était réellement la sœur de Myosotis, elle ne pouvait pas être une lache. Enfin, pas au point de tué une pauvre louvette sans défence, car, il ne faut pas oublié qu'elle à été bannie. Faible. Oui, elle était faible. Cette louve inférieur avait été bannie, elle ne pouvait donc pas être comme sa sœur, forte, puissante et noble. Mais, un minimum de respect était peut-être resté en elle ?

Mon sourire s'effaca, mes yeux de glace semblèrent s'embraser et je fixa intensément la louve d'un blanc pure. D'une voix aussi froide que mon regard, je pris la parole.

"Qui je suis n'a d'importance, la question serait plutôt qui toi, tu es, et ce que tu fais là?"


[Oui c'est parfait ^^ Ma réponse te convient? -Me redresse fièrement "C'est long ! *-*"-]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Age : 26
Localisation : Tu peux toujours chercher...

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Solitaire
♦ Pouvoir ♦: Chant des Sirènes
♦ Partenaire ♦: //

MessageSujet: Re: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   Sam 21 Déc - 18:29

Aloe ne put retenir un sourire narquois face à la louvette. Une jeune Shadows, autant dans l'odeur qu'elle dégageait que dans son attitude. L'arrogance la faisait rayonner de plaisir, elle aimait être ce qu'elle était. Cette petite rappelait beaucoup à Aloe la louvette qu'elle avait été. En effet, la louve aux oreilles rousses avait longtemps été une petite femelle stupide et arrogante, avide de pouvoir et de gloire. Mais tout cela, c'était bien avant qu'elle prenne conscience des capacités qu'offraient son don. La question que la petite louve lui avait balancée la confrontait dans son idée de territoire. Aloe n'était pas dupe, elle se doutait que la louvette l'avait reconnue, ou bien avait déduit qui elle était. Elle avait beau être arrogante, une lueur d'intelligence, presque malsaine, brillait dans ses yeux. En sommes, une véritable Shadow. Sure d'elle et sans peur, comme Aloe l'était il y a encore quelques temps.

C'est avec philosophie que la louve blanche aux yeux d'ambre décida de répondre à la louvette. Après tout, elle était toujours un peu chez elle, elle aussi. Et puis, elle connaissait le territoire des Shadows aussi bien, si ce n'est plus qu'elle.

-Il y a toujours de l'importance à savoir qui l'on est petite. Si tu ne sais pas qui tu es, comment peux tu savoir où tu va ? Moi, je n'étais pas grand chose avant de partir, maintenant je suis un peu plus quelqu'un et chaque pas me rapproche de ce que je dois être. Je suis ici encore un peu chez moi malgré les dire de ma sœur bien aimée, j'espère d'ailleurs que Myosotis se porte bien.


La Solitaire en avait beaucoup voulu à sa sœur d'avoir ainsi outrepassé les lois et d'avoir écarté d'un simple revers de pattes leur père de son rôle légitime d'Alpha. Mais pourtant, les rumeurs concernant sa gestion de la meute étaient parvenues jusqu'à elle et force avait été de constaté que Myosotis était malgré tout, une bonne Alpha. Finalement, chacun était à sa place, mais Aloe lui en voudrait toujours d'avoir éloigné ainsi Whitefang, leur père qui aurait donné sa vie et bien plus encore pour sauver sa famille. Depuis la mort d'Alaska, le vieux mâle n'était plus lui-même, il était triste et désemparé. Myosotis n'aurait pas due l'évincer de cette manière...elle avait été inutilement dure et cruelle avec celui qui leur avait donné la vie et Aloe en était encore révoltée. Un jour, tout cela se paierait. Aloe avait apprit à être patiente et à réfléchir, aujourd'hui elle était simplement de passage. Ce n'était pas une petite louvette arrogante qui allait l'empêcher de faire ce qu'elle voulait.

-Tu a certainement devinée qui j'étais petite louve donc le nom n'a pas d'importance. Autrefois j'étais des tiens, j'aurais même due être ton Alpha, mais j'ai préférée partir pour découvrir qui je suis vraiment. Je n'ai pas encore trouvé, mais je m'en approche.


Cela était vrai, en compagnie d'Imalys, Aloe avait parcouru un long chemin, parfois les lieux où leurs pas les portaient étaient, étroits, sombres et dangereux. Mais grâce aux difficultés rencontrées, les deux loups avaient consolidés des liens déjà forts et avaient pu grandir aussi bien physiquement que mentalement. La louve sentait qu'elle avait quelque chose à accomplir, mais elle n'avait pas trouvé quoi, Aloe ne perdait pas espoir, son heure viendrait, elle était confiante.

-Mais que fait une petite louve de ton âge, seule à cet endroit ? Tu devrais être à jouer avec les autres louveteaux de la meute.


Arrogante comme était la louvette, Aloe se doutait qu'elle aurait le droit à une réponse cinglante, mais peu importe, cela lui faisait finalement du bien de discuter un peu avec un membre des Shadows, aussi petit qu'il était.

[Ca me convient, je sens que ça va être intéressant tout ça Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com
Messages : 106
Age : 19

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Apprenti(e)
♦ Pouvoir ♦: Démon Protecteur (Glace)
♦ Partenaire ♦: Seule au monde *-*

MessageSujet: Re: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   Sam 21 Déc - 19:59

Après avoir écouté la louve, qui par ailleurs à bel et bien confirmé que oui, c'était elle la sœur de Myosotis, car lui coupé la parole aurait été indigne et immature, je décida à mon tour de prendre la parole.

"Tu as du mal comprendre le sens de mes propos, qui je suis n'a aucune importance pour TOI. Il est vrai que je suis trop jeune pour savoir qui je suis, mais..

Sans trop savoir pourquoi, je pensa un instant au loup d'ombre de mes sombres songes. Était-ce en l'attrapant que je saurais qui je suis? La vérité m'échappe, joue avec moi, tout comme il le fait. Il me nargue, il me pousse à courir encore et encore jusqu'à ce que je m'oblige à freiner pour ne pas sombrer dans ce gouffre sans fond. Pourquoi suis-je si fatiguée ? Mes nuits m'épuisent et me torturent, ce rêve serait-il une sorte d'autre réalité ? Impossible. Pourtant, mes pattes me font souffrir. Mes seuls instants de repos sont ceux où je ne rêve pas. Heureusement pour moi, mes rêves ce situent souvent en plein milieu de la nuit, ou parfois aux aurores, ce qui me permet de me rendormir ou bien de récupéré assez pour estimé que je dois me levée. Mais, qu'ils me réveille lors d'une sieste; où, morte d'ennuie, je sombre dans le monde des songes, était réellement agaçant. Et si les membres de la meute me croyait folle ? Pire, s'ils me croyaient faible ? Non.. Cela n'arrivera pas car personne ne le saura excepté Myosotis.

"C'est au sein des Shadow que je le découvrirais. Ma place est ici, au près d'eux."

A vrai dire, mes propos signifiaient "au près de Myosotis", car ces faibles loups ne m'intéressait pas. Il est vrai qu'ils avait du potentiel, mais, sans plus. Je réprima un soupire en songeant à mon mentor. Y aurait-il un loup, mis à part la louve alpha, capable d'être digne de m’entraîner ? J'en doute. De toute façon, j'aurais bien des occasions de tester les limites de mon future mentor, jusqu'à perdre le peu de respect que j'ai pour lui s'il n'est pas à la hauteur.

Pourtant immobile, un frisson me parcouru lorsque je répéta ses dernières paroles dans ma tête. "-Mais que fait une petite louve de ton âge, seule à cet endroit ? Tu devrais être à jouer avec les autres louveteaux de la meute." Ces stupides boules de poils incompétente et inutiles ? Très peu pour moi ! Chasser les papillons et jouer à ce.. "battre" ? Enfin, si on peut appeler ça ce battre, vu leurs techniques maladroite et arriérés.. Non, je suis bien mieux ici. Je haussa un peu la tête, ainsi que la voix.

"Ta place n'est pas ici. Tu as beau avoir appartenu à ma meute il y a des lunes, maintenant tu es une étrangère, et, encore plus pour moi qui ne t'ai jamais connue. Tu dis que tu aurais pu être notre future alpha ? Ahah ! Les alphas ne fuient pas, ils sont fort, et non pas faible et lâche. Tu as décidé de partir, ou tu t'es fais bannir, peu importe, cela signifie que tu n'as rien à faire sur nos terres."
[Désolée, je sèche un peu, si tu veux que je le rallonge dis le moi y a pas de soucis x) Mais là grosse panne je trouve pas quoi dire q.q]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Age : 26
Localisation : Tu peux toujours chercher...

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Solitaire
♦ Pouvoir ♦: Chant des Sirènes
♦ Partenaire ♦: //

MessageSujet: Re: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   Sam 21 Déc - 23:44

Cette petite était non seulement arrogante mais aussi fière et emplit de rage. Elle avait répondue sèchement comme si Aloe l'avait agressée, alors que la louve blanche n'était là que pour un simple passage, qui passerait quasiment inaperçue. Quasiment et pas totalement car Aloe savait que sa sœur saurait repérée son odeur particulière, mélange des Shadows et de la solitude. La louvette semblait penser que la Solitaire était stupide, elle n'avait simplement pas comprit le sens de ses propos. D'ailleurs, la jeune Shadow s'était coupée en pleine phrase, perdue dans ses réflexions. Cela confirmait à Aloe que cette petite était loin d'être stupide, elle était bien au delà de l'intelligence que la majorité des jeunes de son âge possédaient. Par ailleurs, la petite louve noire semblait être d'une fidélité sans faille envers sa meute, cela avait due plaire à Myosotis qui n'aimait rien de mieux que l'esprit Shadow.

-Qui te dis que tu n'a aucune importance pour moi ? Qui sait, peut-être nos chemins sont-ils plus lié que tu ne le pense. Je pensais moi aussi également, que ma place était au sein de cette meute. J'y ai été heureuse pendant longtemps, mais tout a changé tellement vite. Tu trouvera ta place un jour, c'est sûr, où qu'elle soit.


Lorsqu'Aloe avait évoqué sa relation avec les autres louveteaux, la louvette s'était raidie, ses poils noirs se hérissant sur son dos. Cela semblait-être un sujet sensible mais cela ne l'étonnait pas outre mesure, la louve blanche ressentait la maturité de la louvette. Sa hargne reprit rapidement le dessus, elle lui cracha sa fuite comme de la lâcheté, de la faiblesse...Aloe ne lui en voulait pas et accepta la vigueur de cette jeune femelle. Mais ce qu'elle n'acceptait pas par contre, c'était d'être traitée de lâche. Ainsi, c'est comme cela que la meute la voyait ? C'était pitoyable, ils n'avaient rien comprit, rien du tout.

-Lâche...c'est ainsi que tu me vois alors que ne connais pas mon histoire...je n'ai pas fuis. J'ai simplement choisi un autre chemin que celui qu'on avait prévu pour moi. Apparemment dans cette meute c'est un crime...Je n'ai fait que protéger mon frère...et que Myo le veuille ou non et malgré ce que tu pense, ici, cela reste une partie de chez moi. Le sang de la plus grande des Shadows coule dans mes veines. Je suis et resterais la fille d'Alaska et la sœur de Myosotis. N'en déplaise au monde.


Aloe se sentait sale, elle avait acceptée les critiques sans broncher depuis trop longtemps et elle commençait à en avoir assez, assez de devoir justifier un choix personnel, assez de devoir prouver l'amour qu'elle portait à son frère. La louve blanche avait simplement voulu suivre une autre voie, un autre chemin, à croire que cela était un crime. Même une louvette mal élevée s'amusait à vouloir lui faire la morale, finalement, il semblait bien que tout les Shadows étaient les mêmes, ils ne voyaient qu'eux, comme si ils étaient le nombril des Terres du Kô. La mort d'Alaska n'avait rien arrangé, bien au contraire, tout était pire. La louve aux yeux d'ambre fulminait, sous pretexte qu'elle voulait vivre sa vie, on l'avait cataloguée comme bannie et comme une lâche, alors qu'elle était encore prête à donner sa vie pour Myosotis ou Reiko.

-Vous, les Shadows, vous êtes bien tous vaniteux. Toi même petite inconnue, tu es fière d'en faire partie, tu ne vois qu'elle. Mais il y a bien d'autres choses, aussi si ce n'est plus, belles que ce lien qui vous unis, que cette fausse solidarité que vous chérissez tant. Je suis meurtrie de savoir que l'on me considère comme une lâche, je reste profondément assurée de ne pas l'être. Après tout, c'est tout ce qui compte.


[Aucun soucis moi ça me va ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com
Messages : 106
Age : 19

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Apprenti(e)
♦ Pouvoir ♦: Démon Protecteur (Glace)
♦ Partenaire ♦: Seule au monde *-*

MessageSujet: Re: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   Lun 23 Déc - 12:14

La femelle semblait triste et meurtrie par son passé. Comme si elle aurait voulu que cela ce passe autrement, comme si elle n'avait pas eue le choix de quitter la meute. Soudain, je sentie un changement en elle. La paix et le calme qui émanait de la louve ce transforma en colère, presque en rage. La lueur de regret brillant dans ses yeux quelques instants plus tôt avait elle aussi disparu, et, sa voix monta d'un ton. Néanmoins, aucune de nous ne bougea. Aucune. Jusqu'à ce que je me lève et m'étire. Je pris une grande inspiration de cet air si frais que j'aimais tant. Je tourna un instant la tête pour regarder derrière moi, puis replongea mon regard dans celui de la louve.

"Tu ferais mieux de partir, je suppose que je ne suis pas la seule à me promener dans notre territoire. Et, je suppose qu'une patrouille aurait beaucoup plus de facilités que moi à te chasser."

Je lui tourna alors le dos et fis quelques pas en avant, lentement, surement. Puis je m'arrêta et tourna à moitié la tête en sa direction.

"Oh, et.. Si on se recroise à l'avenir, je te montrerais que ma place est au près des Shadow."

[Désolée Q.Q On fini sur ca si tu veux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 557
Age : 22
Localisation : Dans ta tête 8)

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Alpha
♦ Pouvoir ♦: Contrôle de l'esprit d'un autre loup. Sentiements, pensées, etc...
♦ Partenaire ♦: Je suis ma seule Souveraine.

MessageSujet: Re: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   Ven 21 Mar - 11:52

[Je lock, s'il n'était pas fini → MP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherche à l'extérieur, ne se trouve qu'à l'intérieur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» COMME DU CHOCOLAT, DUR À L'EXTÉRIEUR, MAIS AU COEUR FONDANT À L'INTÉRIEUR - 02/10 À 18H07
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf's Power :: Spirit of Shadow :: Territoire :: La clairière épineuse-