AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le Design' d'Hiver est arrivé, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez ♥️
Bienvenue sur le Forum ♥️
N'oubliez pas de voter pour WP Wink
Un Nouvel Event est arrivé, n'hésitez pas à vous rendre dans la partie adéquate pour en savoir plus Smile
N'hésitez pas à aller lire le dernier numéro du Wolf Daily :3

Partagez | .
 

 Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Lun 31 Déc - 15:41

Ce matin là, Jenny s'était levée à l'aube. Depuis qu'elle avait apprit à pêcher grâce aux conseils avisés d'Héméra la chasseuse, elle venait régulièrement au ruisseau, et faisait même parfois le chemin jusqu'à la cascade des tourmentés, où il y avait des saumons à profusion. Aujourd'hui, la guerrière avait choisit d'aller pêcher la truite, et n'aurait donc pas à faire tout le chemin jusqu'à la cascade. Pourtant, elle s'était levée tôt, très tôt. En effet, depuis la guerre, ses blessures n'avaient pas guéries, et elle devait se procurer des soins chaque jour pour tenter d'améliorer son état physique. Elle aurait donc toute la matinée pour s'occuper de ses plaies, avant de commencer à pêcher une fois que le soleil serait le plus haut dans le ciel, moment de la journée où les truites affluaient dans le ruisseau. Alors que le soleil était déjà au quart de son parcours, il faisait toujours sombre. Les nuages noirs annonçant la neige empêchaient les rayons de l'astre lumineux d'atteindre la terre ferme, donnant au territoire des Fires des allures nocturnes. Cependant, au fur et à mesure que sa récolte d'éléments indispensables à sa guérison avançait, Jenny pouvait y voir de mieux en mieux. Non pas parce que ses yeux se furent habitués à la faible luminosité, mais grâce aux rayons qui, obstinés, commençaient à réussir à traverser la mer de nuages noirs.

Lorsqu'elle eut jugé sa récolte "d'ingrédients" assez importante, Jenny se mit en route pour le ruisseau. Une fois arrivée à celui-ci, elle commença à traiter ses plaies et blessures. Elle prit d'abord soin de désinfecter chacune de ses plaies grâce à du miel. Par chance, sur le chemin qu'elle empruntait toujours pour aller au ruisseau, elle avait en effet croisé un jeune ours mâle qui venait d'attaquer une ruche d'abeille, décrochant celle-ci de sa branche. L'omnivore avait emporté la ruche entière, seuls quelques petits bouts détachés de celle-ci restèrent jonché sur le sol. La guerrière en avait alors fait son affaire, et avait discrètement récupéré avec soin chaque morceau de ruche tombé à terre. En versant un peu de miel sur chacune de ses plaies, elle aidait à la cicatrisation et à la désinfection de celles-ci. En pensant également aux nombreuses vertus fortifiantes du miel, la louve brune prit alors soin de n'utiliser qu'un seul morceau de la dizaine qu'elle avait ramassée, afin de garder les autres pour le reste de la meute. Une fois ceci-fait, la blessée s'attela à la longue tache de rogner le tronc d'un bouleau. Lorsqu'elle eut enfin terminé, la sève de celui-ci se mit à couler légèrement. Lapant doucement le liquide visqueux coulant du tronc de l'arbre, Jenny ne s'arrêta que lorsque le flot de couleur ambrée se fut arrêté de couler. En ingérant une telle quantité de sève de bouleau, Jenny venait de stimuler considérablement son système immunitaire.

Lorsqu'elle eut terminé de soigner ses blessures, la gardienne s'approcha de l'eau et se mit en position. Cependant les truites ne daignaient pas s'approcher suffisamment de la surface pour qu'elle puisse les distinguer correctement. La jeune louve eut soudainement une idée. Alors, elle se retourna et découpa du bout de ses crocs une fine couche de mousse se trouvant sur un arbre. Une fois ceci fait, elle s'approcha de nouveau du ruisseau, et entreprit de secouer le carré mousseux afin d'en faire tomber les insectes nichés dedans. Sa ruse fonctionna à merveille : Les insectes tombés à l'eau attirèrent les truites qui se précipitèrent à la surface, alors Jenny pouvait, d'un mouvement vif et rapide, plonger sa patte avant dans l'eau et envoyer le poisson hors de celle-ci. La truite en question tombait ensuite sur le sol, et était décapitée par la louve. Jenny renouvela cette action une bonne quinzaine de fois. Aujourd'hui, chaque membre de la meute aurait au moins un poisson. Fière d'elle, la jeune gardienne entreprit alors de cacher son butin. Elle creusa un trou profond où elle fit glisser des feuilles mortes, puis y mit une dizaine de ses précieux poissons. Une fois ceci fait, elle recouvrit le tout d'autre feuilles jonchant le sol, avant de reboucher son trou. La belle s'apprêtait à repartir pour avertir la meute de sa prise, lorsqu'un buisson se mit à frémir. Jenny se retourna, le cœur battant la chamade, la peur au ventre. Si c'était un ennemi, elle ne serait pas en mesure de protéger le territoire, et encore moins de se défendre. Ses blessures étaient encore trop fraiches pour lui permettre de se battre. Espérant de tout son cœur, la belle attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Lun 31 Déc - 16:19

Qu'est-ce-que...?

Lorsque j'ouvris les yeux, le soleil baignait déjà ma fourrure sombre. Je les refermais immédiatement, éblouis par la chaude lumière. Je m'étirais avant de m'asseoir pour faire ma toilette. Je me léchais de toutes parts, enlevant par la même occasion les débris de mousse qui s'étaient accumulés pendant la nuit. Une fois mon pelage noir lustré et brillant, je sautais sur mes pattes et sortais de ma tanière. Au dehors, je me rendais compte que malgré la luminosité déjà couleur de feu indiquait un après-midi bien entamé. Avais-je dormi si longtemps que ça ? Je décidais donc de laisser les autres loups s'occuper du camp en paix et d'aller me promener dans le forêt. Je traversais d'abord les grands rochers avant d'apercevoir au loin les formes sombres des grands conifères. Une fois à l'orée du bois, je m'arrêtais pour écouter les sons qui en sortaient. Les oiseaux piaillaient gaiement, le vent soufflait dans les branches en faisant tomber les feuilles mortes sur le sol déjà tapissé de celle-ci. Je m'engageais dans le sentier, confiant, en trottinant. Alors que cela ne faisait que quelques minutes que je marchais seul, un aboiement retenti.

D'un regard furtif et rapide, je jetais un coup d'oeil aux buissons alentours, mais rien ne répondit, seulement le vent dans les feuilles. Je décidais de changer d'itinéraire pour ne pas prendre de risque, mes blessures n'ayant pas encore assez cicatrisées pour subir un autre combat. Je prenais donc la direction du Ruisseau poissonneux, histoire de se ravitailler un peu en nourriture, car je venais de repérer que le tas de gibier n'était pas bien plein, en cette saison hivernale. L'endroit où je me rendais n'était pas très loin, et je me mis donc à courir, mes pattes me portants et me donnants la sensation de voler. J'avais retrouvé mes sens depuis la bataille, malgré les douleurs encore présentes de mes plaies. Une fois proche du cours d'eau, je m'arrêtais et levais la truffe vers le ciel, humant l'air. Je sursautais en sentant une odeur familière mais que je ne pus reconnaître. Je plaquais mon ventre sur le sol et avançais à pas de velours. J'espérais de tout mon être que ce ne soit pas un ennemi, car pendant cette guerre, nous nous étions familiarisés à toutes les odeurs de chaque meute, et dans mon état, les différencier n'était pas chose aisé. Une fois tout proche de l'odeur, je bondis de derrière le buisson qui me camouflait et attéris nez-à-nez avec Jenny, une gardienne des Fire.

« Désolé, je ne t'avais pas reconnu. »




_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Lun 31 Déc - 17:50

Douloureux souvenirs..

« Désolé, je ne t'avais pas reconnu. »

La tension retomba. Ce ne fut pas un adversaire, mais bel et bien un Fire qui bondit hors des buissons. Jenny ne put retenir un soupire de soulagement, elle n'était vraiment pas prête physiquement pour un combat.

Ah, c'est toi Fallen.


C'était la première véritable rencontre, entre le protecteur et elle. Jamais ils ne s'étaient adressés la parole auparavant. Il faut dire qu'avant Sullen, Jenny n'avait jamais adressé la parole à personne. Elle fuyait le monde, depuis qu'elle avait quitté la vénérable. Et puis elle avait rencontré son protecteur, l'être aimé. Cependant, elle gardait toujours une certaine difficulté à s'adresser aux autres, et plus particulièrement à Fallen. Jenny n'avait absolument rien contre le second protecteur de Sharka, seulement.. Seulement il lui ressemblait. Beaucoup. Et beaucoup trop. Jenny n'arrivait pas à ignorer cette ressemblance physique, qui la frappait au plus profond de son être, et faisait ressortir les bons, comme les mauvais souvenirs. Oui, Fallen lui faisait énormément penser à ses deux frères. Il en était le portrait craché. Alors qu'elle observait le superbe loup, de douloureux souvenirs lui revinrent en mémoire. Les bons moments passés avec ses frères, à se courir les uns après les autres. Les journées entières passées à courir après des papillons, des écureuils, des mulots.. Les premières bagarres, toujours dans la bonne humeur.. Et puis, comble de tout, son regard. Les yeux luisant de son père. Ce père qui avait tout mis en œuvre pour subvenir aux besoins de sa famille. Ce père qui s'était sacrifié pour eux. Ce qu'ils pouvaient lui manquer.. Tous.. En Fallen, elle les revoyait tous les trois. Ses deux frères, et son père. Cela lui faisait du mal, et en même temps l'apaisait étrangement.

Pour ne pas troubler le loup en face d'elle, Jenny se mit à rire d'un rire cristallin, semblable à celui de sa mère. Et bien étrangement, son rire ne sonna pas faux. Peut être était-ce parce qu'elle retrouvait justement ceux qu'elle avait perdu en lui, que la présence de Fallen ne lui faisait pas de mal. Oui, elle se sentait bien avec lui. Elle avait l'impression de retrouver la protection de ses deux frères, et celle de son père. Tout en riant, la louve brune comprit que même si se souvenir de ceux qu'elle aimait plus que tout au monde était douloureux, la présence de celui qui provoquait de tels souvenirs lui était plus qu'agréable. Lorsqu'elle cessa de rire, la belle rouvrit ses beaux yeux bruns, fixant le protecteur. Gênée, elle se retourna, et se dirigea vers la rivière. Bien qu'elle eut déjà fait un stock de poissons amplement suffisant pour la meute, elle ne trouva que ça pour s'occuper. Alors elle commença à fixer l'eau, balançant sa patte à travers le liquide froid de temps à autres, afin d'attraper un poisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Lun 31 Déc - 18:58

A Mon Tour ?

« Ah, c'est toi Fallen. »


J'esquissais un bref sourire à la louve brune. Je voulus tenter d'engager la conversation, mais alors que je plongeais mes yeux dans les siens, j'y découvris une grande détresse, et je la vis m'observer, me détailler sous tous les angles, au point que je me sente gêné. Alors que je l'interrogeais du regard, je me rendis compte qu'elle était perdue dans ses pensées et qu'elle ne me regardait pas vraiment. Ses yeux marrons se confondaient avec son pelage identique, mais deux petites étoiles brillaient dans ses prunelles brunes, reflétant tout la nostalgie d'un passé douloureux... A quoi pouvait-elle bien penser ? Soudain, sans prévenir, elle émit un petit rire cristallin. Je sursautai et écarquillai, ébranlé par ce son que je connaissais si bien. Je tentais de dissimuler ma stupeur. Des images me revirent en mémoire, défilant dans mon esprit : Hope, Espoir, Fire, et... Ma mère. Ses yeux autrefois si vifs qui étaient maintenant mornes et ternes, et ce rire. Son rire... Le même que celui que venait d'émettre Jenny.

Je secouai la tête pour me reprendre et me vis que la jeune louve avait disparu. Je jetais des regards alentours et la trouvais près de l'eau, la patte trempant dans le courant, attendant qu'un poisson vienne gentiment mordre à l'appât. Je m'approchais à mon tour du Ruisseau, et baissais les yeux pour apercevoir les carpes et les truites nager dans le liquide translucide. Me relevant un peu, je fixai un poisson, ne le lâchant plus du regard, et, d'un geste rapide et maîtrisé, envoyais ma patte et la ressorti, faisant valser ma proie en l'air en même temps que des éclaboussures. Je mordis ma prise au vol, la serrant entre mes crocs. Jenny me félicita d'un regard, et je lui souris en retour. Je posais le poisson sur le côté et recommençais plusieurs fois, la gardienne faisant de même. Une fois notre réserve de gibier assez pleine pour nourrir deux meutes réunies, je m'assis sur le sol herbeux en poussant un long soupir. Je regardais Jenny et lui demandais :

« Ca va, pas trop blessée par cette guerre ? »

Etrangement, moi qui à mon habitude n'aimait guère parler, et encore moins avec des inconnus, je me sentais an sécurité, à l'aise face à la gardienne. Les phrases qui en général étaient calculées, réfléchies, sortaient toutes seules, fluides... La jeune louve brune m'apaisait, et au plus profond de moi, je priais de toute mon âme qu'elle rigole encore et encore, car ce rire que ma mère nous faisait entendre si souvent du temps où mon père était encore en vie l'avait définitivement envie le jour de sa mort. De l'entendre dans la voix de Jenny me réchauffait le coeur. J'avais envie de mieux la connaître, de connaître son passé, quitte à lui dévoiler le mien, si douloureux soit-il.

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Lun 31 Déc - 20:30

Une drôle de sensation..

A eux deux, les deux loups au pelage sombre avaient pêché le double de poissons que ce que Jenny avait attrapé seule avant l'arrivée du protecteur. La meute en avait assez pour tenir 3 jours, avec toute ces réserves ! Amusée par la situation, la belle ne put se retenir, et se mit à rire quelques instants. Se reprenant, elle expliqua à son interlocuteur.

- Je crois qu'on en a un peu trop.


Pouffant de rire à sa propre remarque, la brunette s'empressa de saisir un poisson sur le tas, et de le mordre à plein crocs. Savourant la chair tendre et délicieuse, la guerrière ne put s'empêcher de réfléchir à ce qui était en train de se passer, et surtout, ce qu'elle ressentait au fond de son cœur. Plus qu'une présence agréable, Fallen lui mettait du baume au cœur. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien, pas même avec Sullen. C'était d'ailleurs une sensation bien différente. Avec lui, elle se sentait en sécurité, et surtout, elle se sentait elle-même. Elle n'avait pas besoin de se cacher, ou bien de jouer un rôle. Plus que jamais, elle se sentait bien, elle riait de bon cœur, naturellement, sans que rien ne soit forcé ou calculé. Elle retrouvait presque la relation qu'elle avait avec ses frères. Elle aurait presque eut envie de lui sauter dessus, pour commencer à jouer comme elle le faisait avec sa famille. Cependant elle se retint, se contentant de rire de nouveau aux éclats. Son état était si différent de celui dans lequel elle était en la présence de Sullen. Avec lui, elle se sentait gênée, lors des grands silence. Tandis qu'avec Fallen, elle se sentait bien, riait de ses propres bêtises et lâchait des éclats de rires pour un rien. Cette étrange sensation, elle ne l'avait jamais ressentie auparavant, jamais elle n'avait éprouvé cela, après la mort de sa famille. Ses pensées furent soudain interrompues par la voix du protecteur.

« Ça va, pas trop blessée par cette guerre ? »

Surprise, Jenny tourna son regard vers son propre corps. Sa fourrure hivernale avait recouvert ses plaies et cicatrices sans qu'elle y ait prêté attention. Alors, en réponse à la question du loup brun, elle approcha son museau de son pelage, aux endroits où Alaska l'avait gravement blessée. Alors, à chaque plaie ou cicatrice, elle écarta de son fin museau les poils cachant les marques, découvrant ainsi les profondes meurtrissures de son corps. Si elle s'en était sortie vivante, ce n'était que grâce au savoir médical que lui avait transmis la vénérable. Elle avait alors réussit à stimuler son corps afin que la cicatrisation soit plus rapide. Mais qui dit plus rapide ne veut absolument pas dire efficace. C'était la le point négatif. Plus l'on stimulait son corps, plus la guérison était rapide, certes, mais plus les cicatrices étaient fragiles. Au moindre choc ou impact, elles risquaient de se rouvrir. Après avoir montré ses blessures de guerre, Jenny remit soigneusement en place sa fourrure, avant de laisser échapper un rire cristallin de sa gorge. Décidément, elle riait vraiment pour un rien, en la présence du beau loup brun.

- On peut dire qu'Alaska ne m'a pas loupée !


Cessant de rire, elle plongea son regard brun dans celui de son interlocuteur.

- Et toi ? Qu'as-tu récolté de la guerre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Jeu 3 Jan - 17:45

Tournée de Up Very Happy
Désolée de te mettre la pression ma Anouck aha x). ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Sam 5 Jan - 16:36

Tout va Bien ?


J'esquissais un bref sourire à la louve brune. Celle-ci jeta un regard vers son propre corps, et renifla. Ses cicatrices avaient toutes été recouvertes par le pelage d'hiver qui avait repoussé. S'en était de même pour moi. Jenny approcha son museau de sa fourrure, et souleva ses poils drus, laissant découvrir de profondes blessures. Elle m'en montra plusieurs, bien plus que je n'aurais pu l'imaginer. Qui avait bien pu lui infliger de telles choses ? Sans que je ne puisse lui poser la question, elle rit de nouveau, de ce même rire cristallin qui fit frissonner du museau jusqu'au bout de la queue. Je souris de nouveau, alors qu'elle répondait involontairement à ma question :

« On peut dire qu'Alaska ne m'a pas loupée ! Et toi ? Qu'as-tu récolté de la guerre ? »

Elle plongea son regard dans le mien. Moi ? Je n'avais pas fais grand chose à vrai dire. Sans dire un mot, je repris les gestes que venais de faire la Gardienne, soulevant ma fourrure à l'aide de mon museau pour lui montrer le peu de cicatrices que j'avais. Une à la patte postérieure, une ou deux sur le dos et une à l'abdomen, rien de plus. Je ne comptais pas lui montrer ma cicatrice que j'avais à l'épaule, supposant que cela ne l'intéresserait pas. Je répondis tout de même à sa réplique.

« Eh bien, étant donné que dès le début des combats, Sharka s'est séparée de moi, je n'ai pas pu le retrouver, et elle a du se débrouiller toute seule, ou avec Sullen je ne sais pas. »

A peine eus-je prononcer ce nom que Jenny sursauta, et ses yeux se perdirent dans les miens, cherchant comme un appui, une aide, que je ne pouvais malheureusement pas lui donner, ne sachant ce qui lui arrivait. Sullen, un des rares loup que je connaissais bien, car c'était mon partenaire, mon camarade Protecteur. Il était sympathique, quoiqu'un peu dur sur les bords, mais je l'appréciais à sa juste valeur. Reportant mon attention sur Jenny qui semblait perdue, je lui demandais :

« Tout va bien ? »

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Mar 8 Jan - 18:18

Est-ce qu'il va bien ?

Pour répondre à la question de la louve brune, son interlocuteur imita ses gestes, découvrant de légères blessures. Il doit bien savoir se battre, il n'a presque pas été touché. Pensa-t-elle. Jenny s'apprêtait à lui en faire la remarque, lorsqu'il poursuivit, expliquant de sa voix ses blessures et ses combats.

« Eh bien, étant donné que dès le début des combats, Sharka s'est séparée de moi, je n'ai pas pu le retrouver, et elle a du se débrouiller toute seule, ou avec Sullen je ne sais pas. »

La louve brune l'écoutait attentivement, seulement le mot, ou plutôt le prénom de la fin, vint perturber toute la phrase, et semer le chaos dans son esprit. Sullen.. Un tas de question se mirent alors à raisonner, toutes en même temps, dans le crâne de la jeune louve. Est-ce qu'il va bien ? Pourquoi ai-je été si faible ! Si Alaska ne m'avait pas battue, j'aurais put venir l'aider ! Est-il gravement blessé ? A-t-il perdu beaucoup de sang ? S'est-il bien battu ? Et si la louve d'ébène avait réussit à se soigner et était partie l'achever, alors que ses compagnons l'auraient encerclé ? Totalement paniquée, Jenny ne se rendait pas compte de l'expression qu'elle faisait. Car celle-ci exprimait tous ses sentiments. La peur, l'inquiétude, le regret, le remord, la culpabilité. Toutes figuraient sur son joli museau, le rendant plein de souffrance, et voilant son regard du sombre voile du désespoir. Son regard, il y a encore quelques instants rayonnant de lumière, illuminé d'une lueur de bonheur, se terni, et devint aussi sombre que ses visions. Elle revoyait le sang, gicler des plaies de ses compagnons, elle revoyait les larmes, des loups ayant perdu quelqu'un qu'ils aimaient, elle revoyait toutes les horreurs, qu'elle avait essayé d'enfouir au plus profond de son cœur et de sa mémoire. Mais pire encore, elle imaginait, ce qu'il ne fallait pas imaginer. Ses questions se mélangeaient aux souvenirs terrifiants et horribles, formant des cauchemars en direct dans son esprit. Elle voyait Sullen massacré, le sang tachant sa fourrure brune, mordu à sang, lacéré de toutes parts. Et au fur et à mesure que son esprit imaginait les blessures, son cœur se déchirait, un peu plus, et saignait. Alors une voix, semblant lointaine mais pourtant puissante, raisonna dans sa mémoire. La lumière revint, et elle recouvra ses sens.

« Tout va bien ? »

Avant de reconnaitre la voix de son interlocuteur, les yeux de Jenny se figèrent sur le jaune vif colorant les pupilles de Fallen. Recouvrant ses esprits, elle balbutia, retenant les larmes qui menaçaient de monter et de couler sur ses tempes.

Euh, oui.. Pardon. Est-ce qu'il va bien ?

Sa voix, tremblante, trahissait son malaise et son inquiétude. Si ses larmes n'étaient pas apparentes sa voix, elle, laissait transparaitre son mal-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Mer 9 Jan - 13:46

Tout va Bien ?


« Euh, oui.. Pardon. Est-ce qu'il va bien ? »

Sa voix tremblante et hésitante trahissait un profond malaise. La fixant du regard, je remarquais que les siens se mouillèrent et rougirent quelque peu, mais elle sembla refouler ses larmes. Je fis mine de rien avoir vu, et détournais le regard pour me pencher sur sa question. Sullen. À vrai dire, je ne me souvenais pas de l'avoir revu après la fin des dernières batailles. Mais il n'était pas mort, je le savais, j'aurais été le premier informé après Sharka. Mais l'inquiétude de Jenny avait l'air si intense que lui dire que j'ignorais ce qui lui était arrivé ne ferait que la blesser d'avantage. Je décidais donc de lui mentir, mais seulement pour son bien.

« Oui, je l'ai revu le jour d'après, il est revenu un peu après moi, avec beaucoup de blessures mais pas très profondes. Il s'en remettra vite, il est très résistant. »

Je ne pouvais pas non plus lui dire qu'il était revenu sain et sauf, sans aucune égratignure, cela ne ferait que dévoiler mes propos falsifiés. Elle parut tout de même rassurée, et ne se rendit pas compte du soupir de soulagement qu'elle poussa. Je sentais tout de même qu'elle était un peu septique et pour ne pas me faire remarquer, je changeais de sujet. Je lancais d'une voix que je voulais enjouée et décontractée :

« Tu as faim ? On mange ? »

Sans attendre de réponse de sa part, je me dirigeais vers la rivière, où notre tas de poissons que nous n'avions pas enterré était. Je prenais deux entre mes crocs, et revenais vers la louve brune qui n'avait pas bougé. Je lui déposais la prise devant elle, à ses pattes. Elle le regarda, passive, avant de croquer dedans sans grand enthousiasme. Je fis de même, le dévorant avec plus d'appétit. Une fois rassasié, j'attendais qu'elle continue la conversation...

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Mer 9 Jan - 17:36

L'envie de fuir.

« Oui, je l'ai revu le jour d'après, il est revenu un peu après moi, avec beaucoup de blessures mais pas très profondes. Il s'en remettra vite, il est très résistant. »
La louve brune ne put retenir un soupir de soulagement, qu'elle ne remarqua même pas tant il venait du cœur. Avant qu'un silence pesant ne s'installe, Fallen lui demanda : « Tu as faim ? On mange ? » Le cœur de Jenny n'était absolument pas favorable à l'idée de manger avec plaisir, cependant elle ne refusa pas le poisson que le mâle lui apporta si gentiment. Celui-ci sembla croquer avec grand plaisir dans son poisson, dévorant la chair comme si elle avait été la plus belle offrande du monde. L'imitant, Jenny mangea, lentement, très lentement. La vitesse à laquelle elle s'alimentait était comparable à celle de son cœur. Celui-ci était oppressé, battait lentement et faiblement. Même si elle savait que Fallen ne lui mentirait pas s'il était arrivé quelque chose à Sullen, la louve brune se sentait mal. Son pauvre cœur était serré et semblait se contracter avec difficulté. Elle savait que ce n'était pas une anomalie de son cœur, mais bel et bien son état mental qui faisait agir le muscle vital ainsi. Serrant les crocs, la guerrière retenait tant bien que mal ses larmes. Son cœur était déchiré, et son esprit très perturbé. Pourquoi ? La cause était floue. Elle ne savait pas réellement, mais elle déprimait. Comme lors de cette longue période de dépression, où elle errait en solitaire, à la recherche du territoire des Fires. Oui, elle recommençait à souffrir, mais pourquoi. Elle aurait tant aimé être heureuse, mais elle n'y arrivait pas.

Soudain, une brise légère vint agiter les poils du protecteur. Le mouvement léger et relaxant dansant devant les yeux de la gardienne la fit réagir et la sortit de sa torpeur. Fixant le pelage brun de Fallen, le regard de Jenny s'emplit petit à petit d'une douce lueur, avant d'effacer totalement toute trace d'obscurité ou de souffrance de celui-ci. Tant de souvenirs doux et agréables remontèrent à la mémoire de la belle, avec cette simple vision. Chaque poil de la fourrure du loup brun semblait danser, offrant un spectacle agréable et relaxant. La brise était fraiche, et pourtant, le souvenir qu'elle apportait à Jenny était rayonnant de bonheur et de chaleur du cœur. Relevant son regard voilé des quelques reste de larmes qui avaient été retenues par la gardienne, ses superbes yeux bruns tombèrent sur le regard jaune de son compagnon. Et la magie de celui-ci la frappa de nouveau. C'était comme si son père revivait à travers lui, comme si elle pouvait sentir sa présence protectrice et rassurante. Un mince sourire vint étirer la babine de la jeune louve, qui se sentait désormais calme et apaisée. Son cœur battait de nouveau calmement, sans aucune gène ni contrainte. Il était libéré de ce lourd fardeau qu'est la souffrance. Alors, comme en signe de son bien-être, son museau commença à rougir. Le rougissement était léger, mais bien réel, et spontané. Remarquant ce fait, le cœur de la belle s'emballa, et un souvenir lui revint en mémoire.

- Notre combat s’était passé la nuit, et lorsque je me suis réveillé, les premiers rayons du soleil commençaient à apparaitre. Étrangement, plusieurs d’entre eux réussirent à traverser l’épais feuillage des pins, et terminèrent leur course sur le doux museau de ta mère. C’est alors que j’ai put m’apercevoir de sa beauté. Le soleil éclairait sa superbe fourrure beige parsemée de brun, et ses superbes yeux d’un orange éclatant.
- Alors je me suis mise à courir, encore et toujours, je fuyais ce sentiment nouveaux qui me faisait peur. Et, adressant un regard plein de sentiments à son marri, elle déclara, attendrie : « Mais ton père m’a rattrapée. »


Alors un nouveau fait vint perturber Jenny. Elle voulait fuir, elle aussi. En cet instant, elle n'avait qu'une envie, partir loin de ce loup qui lui faisait tant de bien, et se retrouver de nouveau seule, comme elle en avait l'habitude. Pourtant, elle n'eut aucun mal à se retenir. Son museau désormais d'un rouge vif la gêna, alors elle brisa le silence, baissant ses jolis yeux bruns vers le sol.

Et toi, tu.. Tu es né ici ? Tu as toujours fait parti des Fires si je ne me trompe pas ? Tu dois bien connaitre les territoires..
Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit ça, mais elle avait eu besoin de combler ce silence gênant. Surprise de sa propre stupidité, elle rit un instant, avant de replonger son regard dans celui de Fallen, non sans gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Sam 12 Jan - 15:04

Qu'est-ce-que ?


Alors que je terminais mon poisson, me léchant les babines de plaisir, je vis Jenny manger le sien lentement, comme si elle ne ressentait aucun plaisir, ce qui était peut-être en fin de compte le cas, car ses yeux étaient toujours embués de larmes, malgré son obstination pour les refouler. Je craignais qu'elle découvre que je lui avais menti pour Sullen, mais je tentais de ne pas y penser. Une légère brise vint caresser nos pelages sombres, et elle sembla soudain hypnotisée par ma fourrure ondulant sous le vent frais. Gêné, je baissais les yeux.

Mais je les relevais, sentant son regard posé sur moi. Nos yeux se croisèrent, et nous nous fixèrent pédant ce qui me semblant être une éternité. Pensant à mon pouvoir de faire souffrir de l'intérieur, je me promis intérieurement de ne jamais l'utiliser conte Jenny. C'était si rare d'obtenir un intense regard qui m'était destiné, alors pourquoi le gâcher ? Observant la louve brune aux yeux de la même couleur, j'aperçut son museau qui rougissait de plus en plus, et j'esquissais un sourire en coin. C'est alors qu'elle baissa le regard, me demandant :

« Et toi, tu... Tu es né ici ? Tu as toujours fait parti des Fires si je ne me trompe pas ? Tu dois bien connaitre les territoires... »

Effectivement, j'étais né ici, dans le Clan des Fires, avec ma mère et mes deux soeurs, ainsi que mon père, que je n'avais presque pas connu. Repenser à cette époque si sereine, sans guerre ni complot me fit remonter un élan de nostalgie que je n'éprouvais que très rarement. Je déglutis avant d'acquiescer d'un signe de la tête. Elle, d'après son histoire, avait errer pendant plusieurs années avant d'intégrer notre Meute. Vivre en solitaire, pour un loup qui a l'habitude de chasser en groupe, devait être difficile.

« Euh, oui je suis né ici, comme toute ma famille, c'est vrai, je connais le territoire comme ma poche. Tu le connais pas encore bien ? Tu veux que je te montre mes petits endroits secrets ? »

Avec un regard plein de malice, je lui offrais un grand sourire. L'apaisement que me procurait Jenny était tel que j'avais l'impression de voler... Un cri venant de la forêt me fit sursauter et revenir à la réalité. Je regardais la louve avant de lui demander non sans hésitations :

« Et... Euh... Quel est ton pouvoir...? »

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Sam 12 Jan - 18:10

Mon pouvoir..

« Euh, oui je suis né ici, comme toute ma famille, c'est vrai, je connais le territoire comme ma poche. Tu le connais pas encore bien ? Tu veux que je te montre mes petits endroits secrets ? » Avait répondu le loup brun avec un sourire franc accompagné d'un regard empli de malice. Puis, redevenant soudainement tout timide, il demanda : « Et... Euh... Quel est ton pouvoir...? » Jenny sourit à sa timidité. Il était craquant, à ne pas oser demander une chose pareille en pensant que c'était indiscret. Jenny releva alors son regard brun vers le ciel. Le violet colorant le ciel indiquait que l'aube était déjà installée, ce qui laissait peu de chance à Jenny d'apercevoir la moindre étoile à une heure pareille. Pourtant un petit astre, flamboyant, était toujours apparent dans l'immensité violette. L'étoile guide. Cet astre ne cessait de briller que lorsque la lune n'était plus apparente dans le ciel, c'est à dire lorsque le soleil serait à son apogée. Se concentrant sur le tableau de la lune accompagnée de sa fidèle étoile, Jenny ne quitta plus le petit astre des yeux. Rien n'aurait pu laisser paraitre que c'était là la préparation de son pouvoir, la phase préliminaire. La lune, soudainement, se mit à briller d'un éclat argenté, transperçant le violet du ciel. Un rayon d'argent montait jusqu'à la jumelle du soleil, indiquant que son pouvoir était désormais actif.

Les yeux de Jenny brillaient désormais d'une lueur étrange, que personne n'aurait pu reconnaitre. Comment pourrais-je au petit matin, lui faire comprendre mon pouvoir.. Il est si spécial.. Ce serait compliquer de lui expliquer, et encore plus de le lui faire deviner.. Il ne me reste que peu de temps avant que la lune ne disparaisse, je dois me dépêcher. Alors la louve brune eut l'idée de l'attraction. Fixant son regard brun sur une pierre mousseuse, celle-ci fut soudainement attirée par le corps de la belle, et fonça sur elle à toute vitesse. Lorsqu'elle fut sur le point de la percuter, Jenny l'évita. Mais la pierre, toujours portée par sa vitesse, tourna, et suivit sa cible. Modifiant la vitesse de son projectile, elle attendit que le petit rocher mousseux fonce sur elle. Lorsqu'il eut terminé d'effectuer son dernier virage, il exécuta l'action désirée, mais n'ayant plus assez de vitesse, tomba aux pattes de la louve brune. Abaissant son regard brun vers Fallen, Jenny comprit à son air perplexe qu'il n'avait pas vraiment saisit. Alors elle décida de lui expliquer plus clairement. Fixant de nouveau son regard brun sur le point lumineux, celui-ci s'illumina. Brillant plus intensément que d'habitude, l'astre semblait se rapprocher. Jenny avait décidé d'appeler l'étoile guide et de la faire venir devant Fallen, afin que celui-ci comprenne le pouvoir de la gardienne. L'étoile ressemblait étrangement à une météorite, à l'allure où elle fonçait vers la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Sam 12 Jan - 18:27

Qu'est-ce-que ?


Sans m'accorder la moindre réponse, elle leva les yeux vers le ciel devenu violet pale, signe que l'aube se levait. Les étoiles avaient toutes disparues à l'exception d'une qui subsistait aux côtés de la lune. Jenny semblait la regarder. Ne bougeant pas d'un poil, elle semblait si concentrée que j'aurais pu partir sans qu'elle s'en apercevoir mais ce n'était pas mon intention. C'est alors qu'un rayon argenté monta vers le ciel. Je présumais qu'elle venait d'activer son pouvoir. Plus long et plus reconnaissable que le mien, un simple hurlement était moins suspect qu'une grande ligne grise parcourant les cieux. Son regard avait totalement changé d'aspect. Une lueur étrange y brillait.

C'est alors que sans crier gars, une pierre mousseuse se souleva dans les airs. J'eus un petit sursaut lorsqu'elle se lança aux trousses de la louve brune, mais elle esquiva avec allégresse le petit roc. Elle sauta plusieurs fois pour dévier la trajectoire du caillou, avant qu'il ne retombe à ses pattes. Perplexe, je la regardais, un peu gêné de ne pas tout saisir sur la forme de son pouvoir. Elle fixa de nouveau le ciel qui devenait de plus en plus bleu. C'est alors que la petite étoile restante se mit à grossir, grossir, jusqu'à ce que je me rende compte qu'elle nous fonçait dessus à une vitesse fulgurante. Dans un élan de peur, je bondis sur Jenny en hurlant :

« Attention ! »

Je la plaquais au sol et fermais les yeux tandis que j'attendais l'impact, mais rien ne se produit. Je risquais un oeil, puis l'autre et vis que la gardienne m'observait d'un air mi-amusé mi inquisiteur. Je tournais la tête derrière moi et vis l'étoile, en lévitation non loin de nous. J'écarquillai les yeux avant de me pousser pour laisser Jenny se relever. Je compris immédiatement quel était son pouvoir et se fut à mon tour de rougir.

« Oh ! Tu contrôles tout ce qui t'entoures..? Désolé, je n'avais pas... »

Je m'approchais non sans hésitations de l'astre qui brillait de mille feux. Je me rendis compte, alors que j'étais perdu dans mes pensées, que je ne pourrais que luis expliquer le mien sans lui montrer en temps réel, sauf si je l'exerçais sur une proie, mais cela n'aurait pas le même effet que sur un loup, car je venais juste de me promettre de ne jamais faire de mal a Jenny. Je voyais dans ses yeux qu'elle me retournais la question de quel était on pouvoir.

« Hum... Il va m'être impossible de te montrer le mien... »

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Dim 13 Jan - 13:59

Alors qu'elle regardait son amie l'étoile arriver à vive allure vers elle, Jenny se sentit bousculée. Sans comprendre ce qu'il lui arrivait, elle entendit la voix de Fallen, qui semblait apeuré « Attention ! ». Fermant les yeux par réflex, Jenny se demanda rapidement pourquoi le protecteur avait réagit ainsi. Puis elle comprit qu'il avait du prendre l'étoile guide pour une comète. Rouvrant les yeux, elle découvrit Fallen au dessus d'elle, les yeux plissé, comme s'il attendait un impact. Cette vision la fit sourire, mais elle se retint de rire. Elle attendit que le protecteur se rende compte de lui-même de la situation, l'observant de ses yeux bruns. Au bout de quelques instants, il se risqua à ouvrir un œil, puis l'autre, et se mit à rougir en réalisant qu'il ne s'était rien passé. Le loup brun se releva, et tourna la tête pour voir où était passé la " comète ". Il put alors apercevoir l'étoile guide, en train de léviter sagement au dessus du sol, brillant de milles feus. « Oh ! Tu contrôles tout ce qui t'entoures..? Désolé, je n'avais pas... » déclara-t-il après s'être redressé. Il s'avança ensuite lentement vers l'astre de lumière. Contemplant la pierre céleste, il dut réaliser que la louve brune le regardait toujours et se retourna, déclarant d'un ton désolé : « Hum... Il va m'être impossible de te montrer le mien... »

Jenny se mit alors d'un rire cristallin. Elle s'était retenue jusque là, mais voir de nouveau les marques rouges sur le museau du loup brun la fit craquer. Son rire mélodieux résonna un instant, puis elle se calma. En jetant un rapide coup d'oeil à l'étoile guide, elle lui indiqua qu'elle pouvait retourner briller aux cotés de la lune, ce que l'astre brillant ne manqua pas de faire. Cependant sa lumière ne serait plus apparente dans le ciel des territoires du Kô, car le matin s'élevait lentement, et le soleil commençait à se faire haut de le ciel. Les premiers véritables rayons de la sphère de feu réussirent à se frayer un passage dans l'épais feuillage des pins peuplant les alentours du ruisseaux. Alors les êtres vivants présent à cet instant purent voir un spectacle sublime. Ces mêmes premiers rayons arrivèrent directement dans le dos de la louve brune, qui riait aux éclats. Illuminée de toutes parts, Jenny était en ce même instant d'une beauté angélique. Lorsqu'elle eut finit de rire, elle garda un sourire charmant sur son museau et, comme si elles avaient été une marque de son bien-être, des larmes vinrent perler aux coins de ses yeux. Cette fois-ci, il n'y avait aucun doute possible, ces larmes n'étaient pas symbole de tristesse, mais bel et bien de bonheur et de bien-être. Elle avait tant ris que les gouttes salées étaient montées à ses yeux. Reprenant son souffle, Jenny s'expliqua, un large sourire étirant toujours ses babines.

- Pas tout à fait, en réalité, je contrôle les phénomènes de l'Espace.
Riant de plus belle, elle s'arrêta un instant et demanda, les yeux pétillant de curiosité.

Et.. Pourquoi ne peux-tu pas me montrer ? Tu veux garder une part de mystère, c'est ça ?
Riant de plus belle, Jenny réalisa à quel point elle se sentait bien en présence du loup brun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Dim 13 Jan - 14:28

Qu'est-ce-que ?


A peine eus-je fini de parler que Jenny se remit à rire. Je me retins de faire de même, surtout en voyant en elle ma chère mère bien-aimée. Sans attendre, et sans prévenir, l'astre s'envola vers le ciel, et j'eus un petit sursaut lorsqu'une lumière éclata dans le ciel pour nous indiquer qu'elle disparaissait, le soleil étant trop haut pour qu'elle reste visible à nos yeux. Lorsque je me retournais, la louve brune avait les larmes aux yeux, mais aucune tristesse ne perlait dans son regard, seulement de la joie et du bien-être. Je lui offris un large sourire lorsqu'elle me dit toujours en riant :

« Pas tout à fait, en réalité, je contrôle les phénomènes de l'Espace. Et.. Pourquoi ne peux-tu pas me montrer ? Tu veux garder une part de mystère, c'est ça ? »

Ses yeux pétillaient de curiosité, et elle ne cessait de rire. J'avais l'impression que le bonheur qu'elle me procurait était réciproque, car je n'avais jamais vu rire Jenny avant ce jour, et moi non plus d'ailleurs, je n'avais ps autant depuis longtemps. J'aurai tant voulu que ce ne soit que pour garder le mystère que je ne pouvais lui montrer mon pouvoir, mais ce n'était pas ça, loin de là.

« Non. Garder le mystère, si tu m'a montrer le tien je ne vois pas pourquoi je voudrais garder le mien secret, mais mon pouvoir est Offensif et... Je t'explique. Le but de mon pouvoir est de fair souffrir, bruler de l'intérieur... Et je ne peux pas te le montrer sur toi, donc sur qui, ou quoi ? Je le déclenche en hurlant, et je dois fixer le loup dans les yeux... Je pourrais te le montrer sur une proie, si tu veux. »

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Dim 13 Jan - 18:43

« Non. Garder le mystère, si tu m'a montrer le tien je ne vois pas pourquoi je voudrais garder le mien secret, mais mon pouvoir est Offensif et... Je t'explique. Le but de mon pouvoir est de faire souffrir, bruler de l'intérieur... Et je ne peux pas te le montrer sur toi, donc sur qui, ou quoi ? Je le déclenche en hurlant, et je dois fixer le loup dans les yeux... Je pourrais te le montrer sur une proie, si tu veux. » Jenny hocha négativement la tête à la question de son interlocuteur. Si elle devait faire quelque chose à une proie c'était la tuer pour la manger, pas la faire souffrir pour une expérience.

- Non, ça ira merci. Je ne voudrais pas faire souffrir un innocent juste pour mon propre plaisir de découvrir ton pouvoir.


La louve brune s'apprêtait à poursuivre lorsqu'un bruissement la coupa net dans sa parole. Se retournant, intriguée, qu'elle ne fut pas sa terreur lorsqu'elle découvrit un Grizzli, dressé sur ses pattes arrières, imposant. Il désirait les chasser. Mais pourquoi était-il là ? Soudain, le déclic se fit dans l'esprit de la belle. Il avait du être attiré par l'odeur des truites, et ne se refuserait surement pas le luxe de voler la nourriture des autres. Sans réfléchir Jenny bondit devant l'ours, pourtant menacée par ses imposantes pattes qu'il balançait violemment dans le vide afin d’impressionner la louve. Tout crocs dehors, la brune tentait d’impressionner l'ours, en vain. Alors elle fit quelque chose de totalement fou et irresponsable vu l'état de ses blessures : Elle passa à l'attaque. Esquivant avec habilité les pattes imposantes de l'ours, elle se jeta au cou de celui-ci, le mordant avec puissance à la gorge. L'épaisse cuirasse de l'animal était difficile à transpercée, cependant les crocs de Jenny, aidés par la musculature imposante et développée de sa mâchoire, réussirent à passer au travers. Tandis qu'elle tentait de faire le plus de dégâts possible, la louve ne vit pas arriver la patte droite de l'animal, qui la percuta de plein fouet. La gardienne alla percuter un arbre et tomba inconsciente sur le sol. L'état de ses blessures, quand à lui, avait empiré. L'une de ses importantes cicatrices s'était rouverte, et le sang en coulait à petit flot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Dim 13 Jan - 19:00

Qu'est-ce-que ?


« Non, ça ira merci. Je ne voudrais pas faire souffrir un innocent juste pour mon propre plaisir de découvrir ton pouvoir. »

Je haussai les épaules. Elle avait peut-être raison. Sans pouvoir lui répondre, je vis une lueur de peur intense s'animer dans les yeux de la louve brune. Un bruissement retentit, et je redoutais que le pire arrive. Plissant les yeux, je n'eus pas le temps de me retourner que Jenny passa devant moi et se mit à grogner, menaçante. Faisant volte face, je vis le Grizzli imposant agiter ses grands pattes dans le vide. Déglutissant, je montrais les crocs, feulant. Sans que je ne puisse rien faire, Jenny bondit sans prévenir au cou de l'ours, esquivant les griffes de l'ennemi. Je vis le sang gicler au sol lorsqu'elle réussie a transpercer la chaire épaisse de l'animal. Mais je n'eus pas le temps d'hurler pour la prévenir que la patte droite de l'ours la percuta de pleins fouets, l'envoyer valser contre un tronc. Elle retomba à terre, inconsciente, ses blessures réouvertes saignants de toute part. Je serais les crocs et les larmes me montèrent aux yeux, j'eus envie de courir vers elle, mais je me retins. Le Grizzli m'observait d'un air menaçant. Je lui crachais à la figure. Poussant un long grognement, je me mis à courir autour de lui, en rond, faisant semblant de le mordre à la patte ou à l'arrière-train sans réellement le toucher. Puis une fois derrière lui, je bondis à on tour sur son dos et lui mordis la nuque d'un coup sec. Un craquement retentit, et l'ours hurla de douleur, mais tint bon. Je forcais encore, mais il s'écroula sur le sol, m'étouffant sous son poids. Suffoquant, je tentais de le griffer au dos pour qu'il se relève, en vain. Plantant mes griffes dans ses omoplates je réussis tout de même à le faire s'asseoir et sans attendre je me jetais au sol, me remettant face à lui. Etant sur les fesses, je bondis sur ses épaules pour le faire basculer mais il me donna un coup de patte dans la tête qui me sonna. Le temps que je reprenne mes esprits, je vis mon adversaire debout devant moi, près à m'aplatir sur le sol. Je croisais son regard brun foncé. Sans aucune hésitation, je poussais un long hurlement, et me concentrais sur les yeux haineux de l'ennemi. C'est alors qu'il fut secouer de convulsion, et je profitais de son inattention pour sauter sur lui et renverser la situation. Mon pouvoir fonctionnais. Etant en position de force, je risquais un coup d'oeil vers Jenny, qui avait rouvert des yeux écarquiller dans ma direction. Peut-être avait-elle vu..?

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Dim 13 Jan - 20:20

La peur pour l'être cher..

Un hurlement sortit la belle de son inconscience. Elle tenta d'ouvrir les yeux, mais en vain. Alors elle se contenta de tendre l'oreille attendant de recouvrir ses forces. Elle put s'imaginer la bataille acharnée dans les moindres détails, grâce aux grognements de l'un et de l'autre. Au fur et à mesure que la bataille s'éternisait, Jenny sentait la peur et la crainte l'envahir. Elle était inquiète, et avait peur pour la vie de Fallen. Ce fut cette crainte de le retrouver blessé qui la motiva, et lui donna la force et le courage de relever les yeux. Lorsque l'action, normalement rapide mais en cet instant horriblement longue, fut terminée Jenny put apercevoir l'Ours soudainement prit de convulsion. Fallen en profita et bondit sur la poitrine de l'ours, le faisant tomber à la renverse. C'est alors qu'il risqua un regard vers elle. Jenny fut bouleversée par ce qu'elle vit dans ses yeux. Jamais elle n'avait vu autant d'inquiétude dans un regard qui lui était destiné. En réalité, le regard de Fallen devait être, en ce moment même, identique au sien. Mais le détail qui bouleversa tant l'âme et l'être de Jenny fut celui des larmes perlant à ses yeux, que le loup brun tentait surement de refouler. Observant la gueule de l'ours qui semblait être sonné et souffrir le martyr, Jenny se releva avec précautions. Plissant un œil de douleur, elle pouvait sentir que cette fois-ci, ce n'était pas une illusion. La cicatrice que lui avait faite Alaska s'était bel et bien rouverte, laissant s'échapper un large filet de sang. Heureusement, la cicatrice ne s'était pas totalement déchirée, et retenait encore le liquide rougeâtre. Souriant au loup brun afin de le rassurer, Jenny tentait de cacher son intense souffrance physique.

La louve brune commença à marcher lentement, boitant de la patte arrière gauche, vers son ami. Celui-ci, toujours jonché sur l'ours, l'observant d'un regard désolé. C'est alors que la vision affutée de la gardienne repéra un mouvement du coté de la gueule de l'ours. Sa mâchoire tremblait, ce qui signifiait qu'il était en train de reprendre ses esprits. Inquiète, Jenny voulut conseiller à son ami de se retirer du corps de l'animal, et de s'éloigner de ce dernier. Cependant elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase, l'ours s'animait désormais, fou de rage. La louve brune avait vu l'action comme au ralenti. L'ours s'était vivement redressé, faisant perdre ses appuis au loup brun. Alors l'animal en avait profité pour balancer avec violence sa patte droite en direction du loup. Alors, sans réfléchir et faisant abstraction de sa douleur, Jenny avait bondit vers Fallen dans un cri emplit de toute l'adrénaline que lui procurait la peur de voir son ami blessé.
" FALLEN ! "

Sa trajectoire avait été calculée. Elle avait bondit en direction de son ami, le poussant violemment de sa hanche, et le projetant hors de la trajectoire de la patte de l'ours. Une fois que le protecteur fut écarté du danger, Jenny attrapa au vol la patte de l'omnivore, la mordant de toute ses forces. L'ours hurla de douleur, et entama de violent vas et viens de sa patte attaquée, afin d'en décrocher la louve. Au troisième aller-retour, la mâchoire de la belle lâcha, et elle fut envoyée au sol, roulant pitoyablement à terre.

Cependant, elle était toujours consciente, mais n'avait plus la force de se relever. Alors, elle hurla à son ami, la voix emplie d'émotion :
- Fallen ! Vas-t-en !

Elle tenta de se relever pour inciter son ami à fuir, mais retomba lourdement sur le sol, ses membres n'avaient plus la force nécessaire pour la porter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Dim 13 Jan - 22:50

Qu'est-ce-que ?


Toujours jonché sur le corps secoué de mon adversaire, j'observai jenny se relever, les yeux mouillés de larmes. Je me surpris tout de même à sourire, malgré le sang qui perlait près de la patte gauche de la louve. Elle s'approcha lentement de moi en boitant. Elle cessa de me regarder pendant quelques instants, qui lui suffirent pour comprendre ce que j'ignorais. Sans qu'elle ait eu le temps de me prévenir, l'ours se releva, me faisant perdre mes appuis. Tandis que je tombais à terre, la patte imposante du Grizzli se rapprochait de moi à une vitesse fulgurante, mais Jenny fut plus rapide, bondissant et la lui mordant avant qu'elle ne m'atteigne.
Avant de sauter, elle hurla :

« Fallen !! »

Après plusieurs vas-et-viens avec la louve brune pendue à sa patte, l'ours fini par faire lâcher Jenny qui s'écroula sur le sol.

« Fallen !! Vas t'en !! »

Sa voix emplie de douleur et d'émotion faillit me faire pleurer une fois de plus. Elle tenta de se relever, mais en vain. Sans hésitation, je bondis devant elle pour la protéger, et feulais d'un ton froid :

« Jamais !! »

L'ennemi se tenait devant moi, aussi blessé que Jenny ou moi-même. Mais j'étais trop exténué pour continuer à combattre encore et encore, et ce type d'animal plus fort et plus grand était trop résistant pour un simple loup. Je tentais de capter le regard plein de haine de mon adversaire. Je sentais sous moi la respiration courte et saccadée de Jenny. Je devais faire vite, et je n'avais qu'une seule solution. Poussant un hurlement qui me sembla durer une éternité, je fixais l'ours dans les yeux. Ma concentration était au maximum, je donnais à mon pouvoir tout ce qui me restait de force, et si cela n'achevait pas l'ours, alors nous étions mort. Il fut une seconde fois secoué de convulsions, mais bien plus forte, et il poussa plusieurs grognements sourds accompagnés de piétinements incontrôlés avant de commencer à courir entre les buissons, faisant trembler le sol sous son poids lourd. Ce fut ensuite à mon tour de tomber à terre, le museau contre celui de Jenny. J'étais aussi exténué qu'elle, incapable de bouger un muscle de mon corps. Je me forçais tout de même à m'avancer de quelques centimètres pour frotter affectueusement ma truffe contre la sienne.

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Lun 14 Jan - 18:42

La volonté surpassant la douleur.

« Jamais !! » S'écria le loup brun en se postant devant Jenny, semblant prêt à la protéger. Cette dernière voulu lui hurler d'arrêter et de s'enfuir, mais rien ne sorti de sa gorge. Seules des larmes montèrent à ses yeux, perlant aux coins de ces derniers. Cette fois-ci elle ne tenta pas de les refouler, les laissant couler abondement le long de ses tempes, terminant leur course sur son museau. De ses yeux embués de larmes, elle ne pouvait qu'observer la scène, priant pour qu'il n'arrive rien à Fallen. Ses prières furent exaucées, car suite à la seconde attaque du protecteur à l'aide de son don, l'ours s'enfuit. Le protecteur, semblant épuisé, vint s'écrouler à coté de la belle, utilisant ses dernières forces pour se hisser jusqu'à son niveau, calant son museau contre celui de la gardienne. Ce contact bouleversa Jenny, c'était un geste si doux et emplit de sentiments.. C'était si nouveau pour elle, car Sullen ne lui avait jamais adressé de telle attention. Seule sa mère la lui avait accordée. Les tempes inondées par le liquide salé, Jenny articula, la voix emplie d'émotion, tentant de plaisanter.

- Imbécile, tu aurais pu te faire tuer..
Elle tentait de plaisanter, mais on sentait à sa voix qu'elle avait eut réellement peur, et qu'elle était bien loin d'être remise de ses émotions. Sa voix, tremblante, indiquait combien elle avait eu peur. Donnant un petit coup de museau affectueux sur la truffe du protecteur, la gardienne se releva, non sans peine. Le moindre mouvement lui faisait ressentir une douleur insurmontable, que la volonté l'aida pourtant à oublier. Lorsqu'elle fut debout, elle lutta sur quelque mètres afin de rester debout, et s'abaissa vers le tas de poisson qui n'avait heureusement pas été dérobé. Douloureusement, elle saisit un poisson dans sa gueule, et l'envoya à coté du protecteur. Elle renouvela l'action trois fois, et à chaque nouveau lancé, se retenait de couiner sous la douleur. Alors qu'elle se dirigeait vers un vieux tronc d'arbre mousseux afin d'en récupérer la mousse pour s'en faire un garrot, elle fut prise de vertiges, suite au sang qu'elle avait perdu. Elle tomba sur le sol, toujours consciente. Cependant elle savait bel et bien que perdre tant de sang pouvait lui être fatal. Difficilement, elle se releva de nouveau. Abaissant son cou vers l'étendue mousseuse, elle découpa de ses crocs deux carrés de mousse fraiche et tendre qu'elle posa sur ses plaies sanglantes. Elle se coucha ensuite, la tête lui tournait, et elle avait du mal à rester éveillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Mar 15 Jan - 18:15

Qu'est-ce-que ?


« Imbécile, tu aurais pu te faire tuer... »

Elle avait sûrement l'intention de faire passer sa phrase pour quelque de comique et amicale, mais dans sa voix tremblante perçait une peur intense qui me bouleversa autant qu'elle. Jamais personne n'avait eu si peur pour moi, mis à part mes parents... Je déglutis et tentai de retenir mes larmes. Elle me donna un petit coup de museau affectueux avant de rassembler toutes ses forces pour soulever son poids pourtant souple et léger. Elle se dirigea vers notre tas de poisson auquel par bonheur l'ours n'avait pas touché, et m'en lança trois à l'affiler. La regardant de côté, je la remerciais d'un signe de tête tandis qu'elle découpait des morceaux de mousse verte qu'elle déposa sur ses plaies ensanglantées. Puis elle se coucha. Ses yeux étaient vides, comme si elle me regardait sans me voir. Je me levai à mon tour non sans difficultés, et m'approchais d'elle en clopinant.

« Il faut que tu manges. Tiens, prends. »

Ma voix aussi tremblait de douleur. Je tenais à peine debout. Je poussais un poisson vers elle du bout de la truffe. Sa respiration était très lente, trop lente. Je soupirai : J'étai exténué.

« Toi qui connais un peu tout ce qui concerne la santé ! Comment puis-je te soigner ? »

Le temps pressait, j'en étais parfaitement conscient, mais elle était si fatiguée qu'elle avait du mal à parler... Comment pourrait-elle m'expliquer ce que je devrais faire ? Je mourrais d'envie de courir chercher de l'aide, mais j'ignorai si j'en aurais la force, et qui irais-je chercher ? Un sage ne ferait que me l'expliquer comme Jenny et cela prendrait beaucoup de temps elle aurait eu le temps e se vider de son sang entre-temps... Ohh, comment faire ?

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Mer 16 Jan - 13:39

« Il faut que tu manges. Tiens, prends. » Dit le loup au pelage sombre en poussant un poisson du bout de la truffe vers la jeune Gardienne. Le protecteur soupira, avant de reprendre. « Toi qui connais un peu tout ce qui concerne la santé ! Comment puis-je te soigner ? » La louve au pelage brun n'en avait aucune idée, ou plutôt n'était pas en mesure de réfléchir dans l'état où elle se trouvait. Luttant pour rester consciente, elle ne pouvait pas se permettre de trop plonger dans ses pensées, le danger de s'endormir à jamais la menaçant. Se redressant douloureusement, elle sourit à Fallen, tentant de le rassurer, sachant très bien qu'elle lui mentait.
Ne t'en fais pas, je vais bien. L'hémorragie a l'air de s'être arrêtée...

Cependant sa détresse respiratoire et sa difficulté à voir net traduisaient son état qui empirait de secondes en secondes. Étant pourtant toujours lucide, elle appuya d'avantage sur la mousse déjà entièrement imbibée de sang, afin de stopper totalement l'hémorragie. Mais la trop grande quantité de sang qu'elle avait perdu lui fit défaut, et elle s'écroula sur le sol, cette fois-ci bel et bien inconsciente.

Il faisait noir, très noir. Elle semblait être dans une forêt plus sombre que le ravin sans fond, sans aucune source de lumière, sans aucun signe de vie. Les arbres étaient morts, vermoulus, aucune feuille n'ornait leurs branches, aucun feuillage n'empêchait donc pas la lumière du jour de pénétrer au sein de cette forêt pourtant, tout restait éternellement noir, aussi sombre que le plus grand des désespoirs. Mais soudain, une lumière, vive, étincelante, rayonnante de vie. Non pas la lueur aveuglante du paradis, mais bel et bien de la conscience. Je ne peux pas abandonner, pas alors qu'Alaska m'a laissé vivre, pas alors que je suis la seule Fire a avoir vu son bon cœur, pas alors que je n'ai pas avoué à Sullen mes sentiments, pas alors que je viens de retrouver l'âme mon frère en Fallen !
Rouvrant péniblement les yeux, elle attendit que sa vision redevienne correcte, avant de s'appuyer sur l'une de ses pattes avant. Mettant toutes ses forces afin de se relever, elle se redressa douloureusement, avec la plus grande des difficultés. Bien, maintenant, sa seule chance était de trouver un produit cicatrisant. Ayant du mal à garder les yeux ouverts, le sang coulant abondement de sa plaie, Jenny articula avec la plus grande des difficultés :
Ma seule chance.. Aurait été l'aloé vera.. Mais.. Elle ne pousse pas en hiver.. Et je doute que tu réussisses à parlementer avec les abeilles pour récolter leur miel..

S'approchant d'un arbre, un bouleau, elle rogna de ses crocs l'écorce en frotta sa plaie contre l'endroit d'où coulait la sève. Réputée pour stimuler les défenses naturelles, elle ne pouvait faire que cela pour aider à sa cicatrisation.

Ça ne vaut pas le miel.. Mais enfin..
Essoufflée par la quantité de sang qu'elle avait perdu, elle plongea son regard brun dans celui de Fallen. Mais elle n'aurait pas du, car sans le savoir, elle montrait au protecteur toute sa souffrance, et l'état pitoyable dans lequel elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Lun 21 Jan - 18:26

Qu'est-ce-que ?


« Ne t'en fais pas, je vais bien. L'hémorragie a l'air de s'être arrêtée... »

Elle c'était quelque peu redressé et appuyait fort sur la mousse imbibée de sang. Je me mordis la lèvre en voyant les gouttes rouges vifs couler de sa plaie. Sans crier gare ni prévenir, elle s'écroula sur le sol, les yeux clos. J'eus un haut le coeur et un mouvement de recul. J'en perdis la voix. Pris de panique, je piétinais la terre de mes pattes, cherchant quoi faire. Je m'approchais, touchant doucement le museau froid et plein de sueur de Jenny. Respirait-elle encore ? Etait-elle seulement en vie ? La respiration saccadée par la peur, je sentis mes jambes trembler. J'émis un grognement lorsque soudain, les yeux bruns de la louve s'entrouvrirent. J'accourus vers elle. Elle se releva dans la plus grand des efforts et dit d'une voix faible et presque inaudible :

« Ma seule chance... Aurait été l'Aloé Vera... Mais... Elle ne pousse pas en hiver... Et je doute que tu réussisses à parlementer avec les abeilles pour récolter leur miel... »

Déglutissant avec difficulté, je la vis clopiner jusqu'à un grand bouleau, racler l'écorce à l'aide de ses crocs, et se frotter contre la sève qui s'étala mollement sur sa plaie béante. Toujours paralysé, je reniflais tandis qu'elle continuait :

« Ça ne vaut pas le miel... Mais enfin... »

Toute essoufflée, elle plongea son regard dans le mien. Je me retins de ne pas courir devant toute la souffrance que ses yeux exprimaient. À côté d'elle, j'étais dans la meilleure des formes, et moi-même je tenait déjà à peine debout. Elle était si forte... Tentant de reprendre mes esprits, je me raclais la gorge et m'appuyais contre son épaule pour la soutenir. Lorsque je vis la marre de sang qui nous entourait, je m'approchais de sa blessure et, précautionneusement, me mis à la lécher. Une fois à peu près nettoyer je revins la soutenir et lui dis d'une voix douce :

« Viens, je vais essayer de t'emmener au camp. S'il le faut je te porterais. Je ne t'abandonnerai pas... »

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Messages : 270
Age : 20
Localisation : Sur le territoire des Fires.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Gardien(ne)
♦ Pouvoir ♦: Utilisation de l'Espace
♦ Partenaire ♦: Fallen ♥

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Mer 30 Jan - 13:44

Plus jamais..

« Viens, je vais essayer de t'emmener au camp. S'il le faut je te porterais. Je ne t'abandonnerai pas... »
Sa voix était sincère, et surtout emplie de sentiments. Le coeur de la belle se serra, en attendant les derniers mots du loup. Les flash revinrent en elle, tous plus violents les un que les autres. - JENNY ! VAS-T-EN ! - Maman ! - VAS-T-EN ! . Ses pattes, son instinct de survie l'avaient emporté, et elle avait fuit. Lâchement. Abandonnant sa famille. Les laissant mourir pour qu'elle puisse vivre. Serrant la mâchoire et plissant les yeux afin de retenir ses larmes, les épaules de la louve brune étaient secouées de sanglots. Sa respiration saccadée la trahi rapidement, et les larmes ne tardèrent pas à dégringoler le long de son museau, chutant ensuite pour s'écraser sur le sol. Couinant tout en laissant ses yeux déverser un torrent de liquide salé, elle se laissa entièrement submergée par ses émotions, écrasée par le poids des souvenirs. Alors, les images défilant en elle, elle parla d'une voix brisée d'émotion.

- J'ai trop été lâche. Je me suis bien trop reposée sur les autres, et ils en ont payé de leur vie.


Rouvrant ses beaux yeux bruns, inondés par les larmes, elle ajouta, la voix cassée par les sanglots trop puissants.

- Alors même tu n'as que des blessures superficielles, je ne me reposerais pas sur toi. Je ne veux en aucun cas que tu me portes. Je m'écroulerais sur le chemin une quinzaine de fois s'il le faut, mais je ne me reposerais plus sur un de mes proches. Plus jamais.


Achevant sa phrase, elle commença à avancer péniblement, souffrant un peu plus à chacun de ses pas, réprimant un rictus de douleur qui tendait à étirer ses babines et ses paupières. Souffrant en silence, seul le sang coulant de sa plaie et tachant le sol restait là, comme trace de son passage, comme trace de sa souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 957
Age : 20
Localisation : Partout.

♦ Fiche du Loup ♦
♦ Rang ♦: Protecteur
♦ Pouvoir ♦: Faire Souffrir (Brûler) de l'intérieur
♦ Partenaire ♦: Jenny !

MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   Ven 1 Fév - 18:48

Qu'est-ce-que ?


À peine ais-je terminé ma phrase que ses yeux se voilèrent, son regard se perdant dans le vide. Penchant la tête sur le côté pour essayer de comprendre, je la vis trembler de tout son corps, ses épaules se secouer et sa respiration devenir rapide et saccadée. Pris de panique, je fis un pas en avant, mais me ravisai en apercevant la première larme s'écouler sur le museau de la belle. Une autre suivant, puis encore une, jusqu'à ce qu'un torrent se déverse sur ses joues trempées. Poussant de petits sanglots désespérés, je la regardais, impuissant. Elle murmura d'une voix brisée par l'émotion :

« J'ai trop été lâche. Je me suis bien trop reposée sur les autres, et ils en ont payé de leur vie. Alors même tu n'as que des blessures superficielles, je ne me reposerais pas sur toi. Je ne veux en aucun cas que tu me portes. Je m'écroulerais sur le chemin une quinzaine de fois s'il le faut, mais je ne me reposerais plus sur un de mes proches. Plus jamais. »

Je déglutis, sous le choc de ses paroles. De qui, de quoi parlait-elle ? Je l'ignorais. Elle avait un lourd secret à porter, c'était certain, mais lequel était-ce... Je ne le saurais peut-être jamais tant ces souvenirs avaient l'air douloureux. Elle avait eu un passé autant si ce n'est plus dur que le mien. Elle se mit en marche, se forcent à ne pas boiter, serrant la mâchoire pour ne pas hurler de douleur. D'un regard empli de pitié, je la suivis, derrière la trainée de sang rouge vif qu'elle laissait sur son passage. La rattrapant pour me caler sur son pas lent, je collais tout de même mon pelage contre le sien, en prenant garde de ne pourtant pas la soutenir.

« Tu n'es pas lâche. Tu es la meilleure des louves qu'un loup puisse rever. »

Après mainte et mainte réflexion, je me décidais tout de même à lui lécher le museau, timidement. Je voyais toujours quelques gouttes d'eau salée couleur sur son visage triste et plein de souffrance, mais je n'osais plus rien dire ni faire, elle avait l'air si... désespérée, brisée... Que pouvais-je bien faire ou dire ? J'ignorais si elle tiendrait le coup jusqu'au camp, car il était assez éloigné du Ruisseau. Les poissons ! Nous avions laissé les poissons. Peu importai !! J'enverrai quelqu'un les chercher seulement une fois que je saurais Jenny en toute sécurité.

_________________

NE PAS LAISSER
DE TRACES





Mercii Ambrou ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque le contraste et l'uni se rencontrent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Lorsque ton passé t'appelle, ne répond pas. Il n'a rien de nouveau à te dire > Aidy ♥︎
» L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère.
» Lorsque le Feu s'éteint, il ne reste que des cendres [Solo]
» caniche 10ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf's Power :: Spirit of Fire :: Territoires :: Le ruisseau poissoneux-